Le géant de la haute technologie serait en pourparlers avec Chongqing Sokon pour reprendre une usine en Chine.

Huawei prend son projet de voiture électrique au sérieux. Le géant chinois de la haute technologie serait en pourparlers avec son compatriote Chongqing Industry Group pour prendre le contrôle de l'usine Jinkang New Energy, produisant exclusivement des voitures compactes zéro émission.

Pour l'heure, Huawei ne veut pas que cette discussion s'ébruite et dément la conception d'une voiture électrique. Cependant, l'agence Reuters estime que le rachat de cette usine permettra au géant chinois de "fabriquer des véhicules intelligents sous sa propre marque". La signature de l'accord est prévue en juillet, le début de la production d'ici la fin de l'année.

Un milliard sur la table

Les rumeurs se font de plus en plus insistantes depuis février, et cette nouvelle arrive quelques semaines seulement après que Huawei ait annoncé un investissement d'un milliard de dollars dans le développement des logiciels de gestion des groupes propulseurs électriques et des technologies de conduite autonome. Le président, Eric Xu, a également confirmé une alliance avec trois constructeurs automobiles chinois, dont le groupe BAIC, pour développer "Huawei Inside" : un système d'exploitation pour les véhicules intelligents.

Démontrant les ambitions de l'entreprise en matière de mobilité électrique, l'Arcfox Alpha S, un modèle utilisant les technologies du géant chinois, a été dévoilé au Salon de l'automobile de Shanghai le mois dernier.

Tesla et Xiaomi sont avertis

L'entrée de Huawei dans l'industrie automobile électrique, si elle se confirme, serait un grand pas en avant pour la compagnie et lui permettrait de sortir d'une période financière un peu agitée, causée par les restrictions imposées par l'ancien président des États-Unis, Donald Trump, il y a deux ans.

Huawei semble ainsi avertir ses futurs adversaires, à commencer par Tesla. Et la concurrence au sein de l'industrie des hautes technologies est féroce, car même Apple et Xiaomi, avec un timing différent, s'engagent de plus en plus dans l'e-mobilité.