Le nouveau crossover électrique de Kia était de passage à Paris, et nous en avons profité pour aller le voir d'un peu plus près.

Il y a quelques semaines maintenant, Kia a dévoilé l'un des modèles les plus importants de son histoire, dans le sens où il sonne, en quelque sorte, le début d'une nouvelle ère pour la marque, celle de l'électrification. L'EV6 donne le coup d'envoi d'une salve de pas moins de 11 futurs modèles 100 % électriques, dont 7 reposeront directement sur la plateforme e-GMP de l'EV6, la même qui équipe également sa cousine technique, la Hyundai Ioniq 5.

Afin de découvrir cette nouveauté des plus importante pour la firme coréenne, le rendez-vous est donc donné dans un studio du 17ème arrondissement de Paris. Et à la levée du rideau qui cachait délicatement la voiture pour avoir le droit au traditionnel petit effet de surprise, même si nous l'avions déjà vu en photos, force est de constater que cette EV6 est aussi intrigante en vrai que sur les images.

Kia EV6 (2021)

À mi-chemin entre berline et SUV

La Kia EV6 n'a effectivement pas grand-chose à voir avec les modèles Kia que nous connaissons actuellement. Nous retrouvons peut-être un peu de Kia Ceed au niveau des optiques avant, mais c'est à peu près tout. Les lignes sont fluides et assez épurées, ce qui confère à l'EV6 un Cx de seulement 0,28, et quand on connaît l'importance de la partie aérodynamique pour une voiture électrique, ce chiffre est plutôt bon, et cela se ressent aussi au niveau des autonomies annoncées. Mais ça, nous y reviendrons un peu plus bas.

Ce crossover, à mi-chemin entre une berline et un SUV, fait 4,68 mètres de long, 1,88 mètre de large et 1,55 mètre de haut. Un beau gabarit qui, avec des jantes de 20 pouces et des arches de roues, lui donne même un côté assez robuste. Une recette qui devrait plaire aux clients. Toujours est-il que nous retrouvons toujours le même problème sur ce genre de voiture : la surface vitrée réduite au profit de l'esthétisme. De ce fait, à bord, la visibilité n'est pas extraordinaire.

Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)

À bord de la Kia EV6

Contrairement à ce que le design extérieur pourrait laisser croire, l'intérieur est un peu plus sobre et se rapproche des productions actuelles de la marque. Ce qui saute aux yeux, c'est évidemment le système d'info-divertissement qui repose sur deux écrans de 12,3 pouces. L'écran de droite est tactile et bénéficie d'une interface simple, sobre et efficace, avec des menus plutôt bien agencés.

L'écran d'instrumentation situé sous les yeux du conducteur est aussi assez ergonomique, il se commande via les boutons placés sur le volant. Il permet d'avoir les informations nécessaires et indispensables lors de la conduite. Comme sur le dernier Hyundai Tucson, cet écran intègre une petite partie ronde qui s'active et qui projette ce que vous ne voyez normalement pas dans votre angle mort lorsque vous activez votre clignotant. C'est assez pratique et, pour le coup, ça compense globalement le manque de visibilité à l'intérieur.

Kia EV6 (2021)

Les matériaux sont de qualité et l'espace aux places avant est convenable. Plusieurs matériaux font appel à des plastiques recyclés, soit "plus d’une centaine de bouteilles par voiture", d'après le constructeur. La sellerie emploie des matériaux recyclés, et les cuirs (selon les versions) sont "végan", autrement dit synthétiques.

Concernant les places arrière, elles sont assez généreuses, même s'il faudra un peu trop se contorsionner à notre goût pour s'asseoir. Étonnamment, malgré la chute de pavillon prononcée, la garde au toit est suffisante pour les passagers mesurant plus de 1,80 mètre. L'absence de tunnel central permet à l'occupant du troisième siège central de ne pas être gêné, mais la largeur de l'assise reste tout de même assez limitée. Le coffre est quant à lui assez vaste avec un volume de 520 litres, et jusqu'à plus de 1600 litres une fois la banquette rabattue.

Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)

Nous le verrons plus bas, mais la Kia EV6 peut être dotée d'un ou deux moteurs électriques, ce qui joue légèrement sur sa capacité de chargement à l'avant. En effet, nous retrouvons également, sous le capot, un petit coffre d'une capacité de 52 litres en version deux roues motrices avec un seul moteur, et d'une capacité de 20 litres avec quatre roues motrices et les deux moteurs.

Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)

Une batterie et trois niveaux de puissance

Comme énoncé ci-dessus, la Kia EV6 sera proposée, en France, avec un ou deux moteurs électriques et avec une seule batterie de 77,4 kWh de capacité. Avec un seul moteur, la voiture sera une propulsion et développera 229 chevaux et 350 Nm de couple. L'autonomie en cycle WLTP est annoncée à 510 kilomètres avec une seule charge. Avec une seconde machine électrique placée au niveau de l'essieu avant, ce qui en fait une quatre roues motrices donc, l'EV6 disposera de 325 chevaux et 605 Nm de couple. L’autonomie est annoncée à 490 kilomètres pour ce modèle.

Quatre finitions seront disponibles en France : "Active", "Design", "GT Line" et "GT". La finition "GT" est assez étonnante puisqu'elle développe une puissance de 584 chevaux et 740 Nm de couple, de quoi abattre le 0 à 100 km/h en seulement 3,5 secondes et atteindre 260 km/h. L'autonomie est évidemment en retrait par rapport aux deux autres modèles cités plus haut, Kia annonçant environ 400 kilomètres avec une seule charge.

Kia EV6 (2021)

La recharge

Concernant la recharge, il faudra compter 34 heures de charge sur une prise domestique. Les concessionnaires proposeront des solutions plus rapides, avec des Wallbox allant jusqu'à 7,4 kW et qu'il sera possible d'installer dans son garage ou en copropriété. Une carte "KiaCharge" sera aussi proposée afin d'accéder à un réseau de recharge rapide, ce qui peut être pratique si les clients sont amenés à faire de longues distances.

Pour rappel, Kia faisant partie du consortium Ionity, les clients de la marque bénéficient d'avantages tarifaires lors de la recharge sur l'une de ces bornes, en l'occurrence un tarif de 0,29 euro la minute, contre 0,79 euro pour un client qui possède une voiture dont le constructeur ne fait pas partie du consortium (Jaguar E-Pace, Peugeot e-208...)

Grâce à un système de recharge de 800 V, le temps de ravitaillement sur les bornes rapides est réduit, puisqu'il est possible de retrouver jusqu'à 100 kilomètres d'autonomie en 4 minutes et 30 secondes, et de passer de 10 à 80 % en 18 minutes. Si vous chargez de 10 à 80 % sur une borne Ionity, en prenant en compte le tarif de 0,29 euro la minute, votre charge vous aura coûté 5,22 euros. La voiture est capable, selon la marque, d'encaisser une puissance de charge de 239 kW en crête.

Kia EV6 (2021)
Kia EV6 (2021)

À quels prix ?

Les premières livraisons débuteront en octobre 2021 pour les versions "Active", "Design" et "GT Line", tandis qu'il faudra patienter jusqu'au quatrième trimestre 2022 la version "GT". Les pré-réservations de l'EV6 sont déjà ouvertes, et les clients qui franchiront le pas avant la sortie officielle de la voiture auront le droit à quelques avantages supplémentaires.

Concernant les prix, ils débutent à partir de 47'990 euros pour l'EV6 "Active", 51'790 euros pour le niveau "Design", 55'790 euros pour la version "GT Line" et 66'990 euros pour la "GT". Aucun des modèles n'est éligible au bonus maximum de 6000 euros (à partir du 1er juillet 2021), tout juste sont-ils concernés par celui de 2000 euros, s'il n'y a pas trop d'options. Heureusement, avec Kia, ce n'est jamais le cas, les voitures étant plutôt bien équipées d'emblée. La peinture, les jantes ou encore des packs d'aides à la conduite peuvent être sélectionnés en option selon les finitions.

Galerie: Kia EV6 (2021) - Découverte statique