La technologie semble enfin prête à accueillir l'électrique de Maranello.

Qui aurait cru un jour vivre assez longtemps pour voir une Ferrari 100% électrique. Le constructeur au Cheval Cabré est l'un des rares constructeurs à ne pas proposer de modèles 100% électriques, mais les choses sont en train de changer.

Après l'hybridation partielle de la gamme et le lancement prochain d'un SUV, le Purosangue, le constructeur annonce l'arrivée d'un modèle électrique à horizon 2025. C'est John Elkann, président de Ferrari, qui a révélé l'existence de ce modèle à piles aux actionnaires. 

Pour l'heure, aucun détail n'a été communiqué par Ferrari. Toutefois, on se souvient que l'an dernier, Ferrari a déposé un brevet concernant un probable véhicule électrique. Celui-ci aurait quatre moteurs électriques, soit un moteur par roue. 

Paradoxalement, en 2020, Ferrari disait ne pas être près à lancer une voiture électrique car la technologie n'était pas encore au point. Un an plus tard, changement de discours, il semblerait que les ingénieurs de Maranello aient fait des prouesses en matière électrique. 

"Nous croyons fermement que la technologie n'est pas encore suffisamment développée pour répondre aux besoins d'une supercar. Au cours des cinq prochaines années, nous ne pensons pas que la technologie sera en mesure de répondre aux besoins d'une Ferrari." confiait Enrico Galliera, directeur commercial chez Ferrari.

Il faut dire que les véhicules électriques se développent à une vitesse folle et que la technologie ne cesse de s'améliorer. Dernièrement, Mercedes a présenté son EQS qui promet d'offrir jusqu'à 770 km d'autonomie, c'est un record ! 

Sportivité et électricité ne sont pas contradictoires, la preuve, Lotus peaufine son Evija, tandis que Rimac compte dans sa gamme la C_Two forte de près de 2000 ch. Ce sera bientôt au tour de Ferrari de s'électriser complètement, êtes-vous prêts ? 

Lotus Evija
Lotus Evija
Rimac C_Two
Rimac C_Two

Il est évident que d'autres constructeurs à priori allergiques au tout électrique suivront les pas du constructeur de Maranello. On pense notamment à McLaren, Lamborghini, Bugatti et compagnie.  

La Ferrari électrique n'est pas pour demain, d'ici 2025, nous aurons le temps de faire sa connaissance à travers les prototypes que nos photographes prendront plaisir à traquer dans les quatre coins de la planète. D'ici là, espérons que Ferrari sera un peu plus bavard et nous en dira plus sur son projet de développement d'une supercar électrique.