Le système de conduite autonome de Tesla atteint la version 9.0 et n'utilise plus que des caméras.

L'Autopilot de Tesla est l'une des fonctionnalités les plus impressionnantes du constructeur américain de voitures électriques. L'introduction d'une nouvelle version du système de conduite entièrement autonome (FSD), encore en bêta, devrait représenter un énorme pas en avant dans le domaine de l'assistance à la conduite.

Jusqu'à présent, seuls quelques propriétaires triés sur le volet ont pu tester le FSD. D'après les dernières nouvelles d'Elon Musk, qui avait promis une arrivée généralisée d'ici l'été, la version 9.0 du système est bientôt prête. Il ne s'agit pas encore de la version finale mais les changements apportés sont assez significatifs.

Plus de radar

Toutes les Tesla sont équipées d'un radar frontal, de huit caméras et de douze capteurs. Mais désormais, le système se passera du radar, ce qui est l'élément le plus intéressant révélé par Musk sur Twitter. Visiblement, la nouvelle version du système de conduite autonome n'utilise que les caméras du véhicule. Une "vision pure", selon Musk. Ainsi, le logiciel devrait mieux gérer les intersections délicates et les lectures de conditions météorologiques variables. Et qu'en est-il pour le radar ? Il est destiné à disparaître et sera tout simplement retiré de la production.

 

"J'ai activé le FSD dans un parking et la voiture est arrivée à destination sans que j'aie à toucher quoi que ce soit", commente Whole Mars Catalog sur son compte Twitter. "Pas d'ajustement de la vitesse, pas de pression sur l'accélérateur, rien du tout. Le plus fou ? Tout était complètement normal. Vous allez adorer l'essayer sur votre voiture." Et Musk a répondu à ce tweet en indiquant : "Bientôt prêt avec le FSD Beta V9.0. Une grande amélioration pour les cas particuliers et par mauvais temps. Vision pure, pas de radar."

Des zones à améliorer

Concernant les "cas particuliers" évoqués ci-dessus, à quoi fait référence le patron de Tesla ? Il s'agit de situations de conduite complexes que le système n'a probablement jamais rencontrées auparavant, comme celui des virages à gauche non protégés que l'on peut retrouver aux États-Unis. Un exemple a été fourni par Chuck Cook, un YouTuber testant la version 8.2 du FSD dans ce scénario. Non sans appréhension, le conducteur a laissé sa Tesla traverser la route sans encombre mais de manière excessivement prudente.