BMW annonce un investissement de 300 millions de dollars en Argentine pour l'extraction de lithium.

Dans une démarche représentant le plus gros investissement jamais réalisé par BMW en Argentine, le groupe allemand a annoncé la signature d'un accord pour que l'Argentine fournisse du lithium pour la production des batteries des voitures électriques de la marque à partir de 2022. 

Selon la déclaration officielle de BMW, l'extraction du lithium, crucial pour la production des batteries, sera effectuée par la société nord-américaine Livent, l'un des leaders mondiaux du segment.

"Le lithium est l'une des matières premières essentielles à l'électromobilité. En nous approvisionnant en lithium auprès d'un second fournisseur, nous assurons les besoins pour la production de notre cinquième génération de cellules de batterie. Dans le même temps, nous devenons technologiquement, géographiquement et géopolitiquement moins dépendants des fournisseurs individuels", a déclaré Andreas Wendt, membre du conseil d'administration de BMW AG responsable des achats et du réseau de fournisseurs.

Galerie: Production BMW i3 à Leipzig

Après avoir signé un contrat dans des conditions similaires en Australie en 2019, BMW annonce aujourd'hui un investissement de 300 millions de dollars en Argentine. Livent extraira le lithium du Salar del Hombre Muerto, situé à Catamarca dans le nord du pays, en utilisant sa propre méthode d'extraction déclarée durable. En outre, l'entreprise américaine apportera des données importantes à l'étude sur l'exploitation durable du lithium lancée par le groupe BMW.

"L'Amérique latine en général et l'Argentine en particulier occupent une place stratégique dans le développement de la mobilité électrique pour le groupe BMW. Dans la région, les véhicules hybrides et électriques représentent déjà 10 % de nos ventes totales ; de même, nous avons développé d'importantes initiatives axées sur les infrastructures, comme les corridors électriques au Mexique et au Brésil. L'Argentine, en particulier, occupe une place privilégiée dans l'approvisionnement en lithium dont nous avons besoin pour atteindre les objectifs que le BMW Group s'est fixé dans les années à venir", a commenté Alexander A. Wehr, président et directeur général du BMW Group Latin America.

Étant donné que la région frontalière entre l'Argentine, la Bolivie et le Chili abrite environ la moitié des réserves de lithium disponibles dans le monde, BMW a également commandé une analyse scientifique de l'utilisation de l'eau pour différentes méthodes d'extraction du lithium en Amérique du Sud. Menée par l'université d'Alaska et l'université du Massachusetts, l'étude portera sur l'impact de l'extraction du lithium sur les ressources en eau locales et les écosystèmes environnants. 

Cette recherche fournira aux entreprises une base scientifique pour prendre des décisions concernant l'exploitation durable du lithium en Amérique latine. Les résultats de l'étude seront disponibles au premier trimestre de 2022.

Cet investissement s'inscrit dans le cadre de l'ambitieux plan de transition énergétique de BMW, qui vise à accélérer la conversion à la mobilité électrique dans les années à venir. À partir de 2025, BMW disposera d'une nouvelle plateforme pour les voitures électriques et prévoit que d'ici 2030, au moins la moitié des ventes de l'entreprise seront constituées de véhicules entièrement électriques.

Galerie: BMW iX (2020)