Réponse probable : à une version plus sophistiquée du projet Trinity de Volkswagen...

Le mois dernier, le groupe Volkswagen avait confirmé que la future berline électrique du constructeur éponyme, la Trinity, donnera également naissance à une jumelle chez Audi. Et celle-ci pourrait finir par remplacer l'Audi A4 à moteur thermique puisque ses débuts se feront en 2026, soit quatre ans avant la date limite qu'Audi s'est imposée pour stopper complètement la production de véhicules à essence.

En interne, les modèles d'Audi et de Volkswagen sont développés sous le même nom de code Apollon car les travaux sur la plateforme qui servira de base sont loin d'être terminés. Cette plateforme devrait offrir une excellente modularité et une grande autonomie, ainsi que la possibilité d'une conduite autonome complète.

Le look final des deux voitures électriques demeure inconnu à ce jour. Mais un rendu 3D produit par le site Internet Motor.es nous éclaire sur la question. Il met en scène une A4 légèrement plus racée, avec un arrière "fastback" et quelques détails empruntés aux concepts les plus récents de la marque : les phares très fins, la calandre fermée à motif et les jantes.

Ce qui nous embête dans ce rendu, c'est que son créateur n'a pas souhaité remplacer les rétroviseurs par des caméras, à l'instar de ce qui se fait aujourd'hui en option sur le SUV e-tron. Caméras ou non, l'A4 électrique sera un véhicule très important pour Audi puisqu'il devra répondre à la Tesla Model 3 et à d'autres exemplaires ayant fait leur apparition entre-temps, comme la BMW i4.

Selon la direction d'Audi, l'A4 et l'A6 deviendront entièrement électriques d'ici la fin de la décennie. Bien qu'un restylage des deux modèles soit prévu pour 2023, il est plus probable que le constructeur allemand patiente encore quelques années de plus - jusqu'à un nouveau renouvellement de la gamme - pour présenter ses berlines 100% électriques.