Les crypto-monnaies arrivent !

Elon Musk l'avait dit et il l'a fait. Dans un tweet, il a annoncé que les Tesla pourront désormais également être achetées en bitcoins. Pour l'instant uniquement aux États-Unis, mais cette possibilité sera étendue à d'autres marchés d'ici la fin de l'année.

Les transactions en crypto-monnaies seront gérées directement par la société basée à Palo Alto et les bitcoins collectés lors de la vente des voitures resteront des bitcoins, toujours selon Musk. Ils ne seront pas convertis en dollars américains et iront donc dans une sorte d'actif indépendant.

"L'effet Tesla"

Apparemment, la possibilité de dépenser des bitcoins ne se limitera pas à l'achat de voitures, mais aussi de gadgets et de produits dérivés de la boutique Tesla.

Pendant ce temps, immédiatement après l'annonce, la valeur du bitcoin a immédiatement augmenté de 2,59%. Et nous parlons d'une hausse qui s'est produite quelques minutes après les paroles d'Elon Musk, qui une fois de plus, en une déclaration, parvient à déplacer sur lui-même, ou comme dans ce cas sur un sujet qu'il a mentionné, l'attention mondiale.

Des ventes au bilan

L'intérêt d'Elon Musk pour les crypto-monnaies n'est pas nouveau. Le 8 février dernier, il a été question pour la première fois de la possibilité d'acheter Tesla en crypto-monnaie et le même jour, il a été annoncé que Tesla avait acheté 1,5 milliard de dollars uniquement en "crypto" pour diversifier son portefeuille.

Il ne faut pas oublier alors que parmi les options sur la table de Tesla il y avait - et il y a probablement encore - de convertir son bilan en crypto-monnaies. Cette déclaration, loin d'être provocante, reposait sur une idée très précise : surfer sur la tendance haussière du marché des devises numériques et, en un mot, augmenter le capital en conséquence.

La possibilité d'acheter des voitures en bitcoins n'est pas entièrement nouvelle. Depuis quelques années, il existe des plateformes qui exploitent la crypto pour acheter et vendre des voitures en ligne. Mais nous sommes ici face à la première initiative officielle d'un constructeur à cet égard. D'autres marques automobiles vont-elles suivre ?