Il devrait y avoir également une version à essence.

Mini a mis le doigt dans la prise des véhicules électriques avec la Cooper SE, un clone entièrement électrique à deux portes que la société a introduit pour l'année modèle 2020.

Et il semblerait que l'histoire de Mini avec l'électricité n'en soit qu'à ses balbutiements. De nouvelles photos espion montrent en effet la Cooper EV de nouvelle génération en cours de développement, testée par temps froid dans la neige.

Le véhicule d'essai porte encore de nombreux camouflages pour tenter de cacher ses caractéristiques esthétiques. La voiture conserve ses proportions, bien qu'elle semble légèrement plus petite que le modèle actuel. Les anneaux de phares à l'avant et les feux arrière sont immédiatement reconnaissables. Quant à l'écope sur le capot, elle tente de nous faire croire que c'est une voiture thermique. Ce que viennent évidemment contredire les grands autocollants "Electric Test Vehicle" apposés à l'extérieur. Elle n'a pas l'air très différente à l'extérieur, mais il pourrait y avoir de gros changements à l'intérieur.

Galerie: Prochaine génération Mini Cooper EV

Les photos espion ne nous montrent qu'une partie du tableau de bord, et les fans de Mini pourraient être déboussolés. Il semble que la prochaine génération de Cooper électrique aura un grand écran incurvé sur le dessus du tableau de bord, similaire à ce que BMW utilise sur d'autres modèles. Les Mini sont connues pour leur philosophie de design unique et excentrique à l'intérieur et à l'extérieur, et s'éloigner d'un intérieur basé sur des cercles - petits et grands - pourrait ne pas plaire à tout le monde, bien que ce soit impossible aujourd'hui.

Cependant, beaucoup de choses peuvent changer d'ici à l'arrivée du modèle, qui n'est pas prévue avant fin 2022. On est encore tôt dans le processus de développement, et les choses pourraient changer dans les mois à venir. Cependant, une chose que Mini n'abandonnera pas, c'est sa poussée vers les véhicules électriques.

Le constructeur britannique a annoncé qu'il prévoyait de lancer sa dernière voiture à moteur à combustion interne en 2025 et de passer entièrement à la production de véhicules électriques au début des années 2030. Mais d'ici là, cette nouvelle génération de Mini espionnée devrait encore être proposée en version à essence.