Dans 10 ans, 50 % des voitures de la marque seront électriques.

Le groupe BMW va accélérer la cadence. Un objectif ambitieux a été fixé sur le long terme pour BMW et Mini : d'ici 2030, l'électrique sera au cœur de la gamme des deux constructeurs.

Ce changement de cap concernant la motorisation s'est produit il y a environ deux ans, à l'été 2019, lorsqu'Oliver Zipse a succédé à Harald Kruger à la tête du groupe. Zipse avait pour mission de se concentrer davantage sur la transition énergétique et les carburants alternatifs. C'est à ce moment qu'a commencé le travail, basé sur une stratégie précise.

Infodivertissement

La nouvelle feuille de route de la marque à l'hélice, qui durera toute cette décennie, trouve ses racines dans "Project i", un bureau d'études mis en place il y a plus de 10 ans et consacré aux innovations en matière de technologie embarquée.

Ainsi, Project i a permis aux clients de BMW de payer pour certains services en ligne. Plus tard, en 2018, la firme a ajouté d'autres fonctionnalités avec l'arrivée de la nouvelle génération du service ConnectedDrive.

Et aujourd'hui, le nouveau système iDrive 8 qui fera ses débuts sur l'iX introduit la possibilité d'effectuer des mises à jour à distance pour la partie "divertissement" des véhicules mais aussi pour la gestion du moteur et de la batterie.

BMW iDrive 8

Renouvellement de la gamme

Le groupe propulseur est au centre de la deuxième phase de l'électrification du groupe, qui vise à renouveler rapidement la gamme. L'objectif de BMW est de proposer 12 modèles électriques d'ici 2023, dont les nouveaux iX et i4 dévoilés il y a peu.

Des versions électriques de la Série 5, de la Série 7, du X1 ainsi que du Mini Countryman arriveront également dans les années à venir. En substance, BMW se donne deux ans pour disposer d'une variante électrique pour au moins 90 % de ses modèles ! La deuxième phase atteindra son apogée en 2025, année où BMW estime que les ventes de voitures électriques auront été multipliées par 10 par rapport à 2020. 

Selon la firme, il y aura environ 2 millions de BMW et Mini électriques en circulation dans le monde en 2025.

2022 BMW i4

Tout miser sur la durabilité

La deuxième moitié de la décennie verra le lancement du troisième et dernier volet de la stratégie de transition énergétique de BMW. À partir de 2025, BMW s'emploiera à développer une architecture informatique raffinée et une nouvelle génération de moteurs électriques et de batteries. De plus, le constructeur visera à optimiser la durabilité des voitures, en mettant l'accent sur le recyclage et les énergies renouvelables. D'ici 2030, BMW aura réduit ses émissions de CO2 de 80 %.

Un autre objectif sera d'atteindre le standard des modèles à moteur thermique en ce qui concerne l'autonomie et les coûts de production. En conséquence, l'offre de voitures à essence et diesel diminuera rapidement et, en 2030, la moitié des modèles vendus seront zéro émission. Sur le plan industriel, à partir de 2024, la production de moteurs thermiques sera transférée de Munich à Steyr, en Autriche, ainsi qu'à Hams Hall, au Royaume-Uni.

BMW, la sede di Monaco

Mini dit adieu au thermique

Mini jouera un rôle clé dans ce profond processus de changement. Le constructeur britannique se prépare à passer au tout électrique : d'ici 2025, Mini mettra en circulation ses derniers modèles à moteur thermique et, d'ici 2030, la firme sera 100% électrique.

Cette transition énergétique commence déjà, via la présentation de la Mini électrique en 2020, et continuera avec la SE. En 2023 arrivera le Countryman électrique qui sera construit à l'usine de Leipzig.