Le marché indien des électriques ne demande qu'à se développer.

Tesla regarde de plus en plus vers l'Est. En Chine, la firme prévoit d'agrandir sa Gigafactory. En Indonésie, elle aimerait débuter la production de batteries avec l'aide des nombreuses mines de nickel. Et désormais voici l'Inde, un pays qui pourrait être le théâtre du même processus d'industrialisation.

Selon de récents rapports, l'Inde est prête à mettre en place des mesures pour que les coûts de production de Tesla soient inférieurs à ceux de la Chine. Le ministre indien des transports, Nitin Gadkari, a fait part de ce plan à Reuters.

"Plutôt que d'assembler [les voitures] en Inde, Tesla devrait fabriquer l'ensemble du produit dans le pays en engageant des fournisseurs locaux. Nous pourrons alors faire des concessions plus importantes", explique Gadkari.

"Lorsque Tesla commencera à fabriquer ses voitures en Inde, le gouvernement s'assurera que le coût de production soit le plus bas au monde, même plus bas qu'en Chine. Nous le garantirons."

Il est intéressant de noter que l'offre du ministre arrive peu après que le PDG de Tesla, Elon Musk, ait immatriculé Tesla en Inde. Selon certaines sources, le constructeur américain s'y installerait définitivement cet été. Alors que la course aux électriques s'accélère, l'Inde, comme beaucoup d'autres pays, tente d'assurer son avenir via la fabrication locale de véhicules et de batteries. Cependant, l'Inde accuse un retard important.

"Le marché naissant des voitures électriques en Inde ne représente que 5'000 des 2,4 millions de voitures vendues dans le pays l'année dernière car les mauvaises infrastructures et le coût élevé des électriques ont dissuadé les acheteurs", rapporte l'agence Reuters.

Parallèlement, la Chine représentait plus d'un tiers des ventes mondiales de Tesla en 2020. Lors de cette même année, environ 1,25 million de véhicules "verts" ont été vendus au sein de l'empire du Milieu !

Néanmoins, le ministre Gadkari considère que les perspectives d'implantation de Tesla en Inde sont gagnantes pour tous, ce qui permettrait à son pays de devenir un centre d'exportation majeur pour le constructeur. Avec des coûts de fabrication peu élevés et la possibilité d'exporter à l'échelle mondiale, Tesla saura tirer profit de cette situation.