Après Apple, c'est au tour de Huawei de vouloir lancer sa première voiture électrique.

Si vous pensiez que l'idée d'Apple de lancer une voiture électrique et semi-autonome était assez ambitieuse, vous n'avez encore rien vu. Préparez-vous à ce qu'un autre géant de la technologie lance lui aussi sa voiture. Oui, il s'agit bien de Huawei qui prépare toute une famille de voitures électriques. Ses premiers modèles sont prévus pour la fin de l'année. 

Plusieurs sources proches du dossier ont indiqué que Huawei était sur le point de se lancer dans l'industrie automobile. Il ne le fera pas seul, puisque le fabricant serait en pourparlers avec au moins deux constructeurs automobiles chinois. 

L'une de ces entreprises est Changan Automobile, qui gère actuellement une coentreprise avec Ford pour la production locale du Ford Mustang Mach-E. Selon Reuters, Huawei a aussi discuté avec BAIC BluePark New Energy Technology.

Malgré ces informations, un porte-parole de Huawei a nié les faits dans une déclaration adressée à Reuters : "Huawei n'est pas un constructeur automobile. Cependant, grâce aux TIC (technologies de l'information et de la communication), nous avons pour objectif d'être un fournisseur de composants numériques orientés vers la voiture et les nouveaux composants ajoutés, permettant aux équipementiers automobiles de construire de meilleurs véhicules".

Selon les mêmes sources, ce projet devrait être lancé avant la fin 2021 avec des véhicules électriques conçus en interne. Selon les bruits de couloir, ces voitures sont destinées au grand public et donc assez abordables. 

"Les nouvelles restrictions américaines sur les semi-conducteurs à Huawei ont lentement étranglé la société. Il est donc logique que l'entreprise se tourne vers des industries moins gourmandes en puces afin de maintenir ses activités", a déclaré à Reuters Dan Wang, analyste technologique de la société de recherche Gavekal Dragonomics.