Le châssis sera celui d'une Formule E.

C'est une grande première. Envision Virgin Racing, qui évolue actuellement en Formule E, va développer une biplace électrique en collaboration avec Johnson Matthey, nouveau sponsor de l'équipe et entreprise spécialisée en produits chimiques et batteries.

La biplace devrait prendre les traits d'une monoplace de Formule E et sera équipée de batteries eLNO développées par Johnson Matthey. Le fer de lance de la firme, riche en nickel et offrant une plus grande densité d'énergie sans impacter sa durée de vie, devrait se loger sous le capot des routières hybrides et électriques dès 2024. 

En cours de développement, la biplace utilisera également des composants issus du groupe propulseur de la monoplace de Formule E de première génération de Virgin.

"Notre vision est celle d'un monde plus propre et en meilleure santé, aujourd'hui et pour les générations futures", précise Robert MacLeod, directeur général de Johnson Matthey. "Nous sommes donc ravis de travailler avec Envision Virgin Racing et Envision Group car nous partageons tous l'ambition de bâtir un avenir plus respectueux de l'environnement."

"Nous sommes également ravis de développer la première voiture de course électrique utilisant la technologie eLNO, ce qui constitue une étape importante dans sa commercialisation, et de nous joindre à l'initiative "Race Against Climate Change" de Envision Virgin Racing visant à inciter les jeunes générations à agir pour protéger la planète."

Selon nos informations, le projet sera mené par Delta Motorsport, vice-champion du monde d'endurance en 2012, dans la catégorie LMP2. La structure est déjà responsable d'une Formule 1 biplace à moteur V8 de 600 ch ayant été pilotée par Nigel Mansell et Damon Hill, tous deux Champions du monde en catégorie reine. Désormais, Delta, Virgin et Johnson Matthey se tournent vers un nouveau défi avec cette première biplace 100% électrique.