Comme à son habitude, Elon Musk est passé par son moyen de communication favori, à savoir Twitter, pour faire passer l'information.

L'incroyable Tesla Roadster, dévoilé en 2017, se fait attendre. Comme souvent du côté de chez Tesla, l'annonce d'un nouveau modèle se fait bien en amont de sa commercialisation, et le Roadster n'échappe pas à la règle, car il devait s'écouler environ trois ans entre sa présentation et sa commercialisation. Sauf que Tesla est aussi habitué aux retards, et là encore le Roadster n'échappe pas à la règle, puisqu'il arrivera finalement en 2022.

Elon Musk, le fantasque patron de la marque, avait déjà annoncé en juillet 2020 que la production du Tesla Roadster débuterait finalement en 2021, soit un an après le calendrier initial. Mais d'après un nouveau message posté sur Twitter, l'intéressé précise subtilement que sa future sportive aura encore un train de retard.

 

"Le développement se termine cette année, la production commencera l’année prochaine. L’objectif est d’avoir un modèle terminé et conduisible à la fin de l’été. Les trois moteurs et le développement des batteries ont été d’importants précurseurs", annonce Elon Musk.

En d'autres termes, le développement du groupe motopropulseur et du pack de batteries a probablement donné du fil à retordre aux ingénieurs. D'une manière générale, le Roadster n'est pas franchement la priorité de la marque en ce moment. La firme californienne travaille surtout sur la commercialisation du Model Y, la construction de ses Gigafactory de Shanghai et Berlin, le développement d'un système Autopilot encore plus sophistiqué, les débuts du Cybertruck et, plus récemment, sur le restylage de ses Tesla Model S et Model X.

Il nous tarde tout de même de voir le Tesla Roadster en action, notamment parce que sa fiche technique est alléchante. La marque a promis un 0 à 100 km/h abattu en moins de deux secondes pour la version la plus véloce. Avec sa batterie d'une capacité de 200 kWh, l'autonomie sur autoroute serait supérieure à 1000 kilomètres, les trois moteurs délivreraient environ 10'000 Nm de couple et la voiture pourrait atteindre 400 km/h en vitesse de pointe. Mais il faudra visiblement attendre 2022 pour découvrir si toutes ces promesses sont tenues.