Stéphane Sarrazin, spécialiste français de l'endurance et auteur de six podium aux 24 Heures du Mans, est le dernier pilote en date à s'engager en Extreme E, un nouveau championnat réunissant des SUV électriques.

Le pilote de 45 ans est familier avec les disciplines sportives 100% électriques puisqu'il compte sur une expérience de cinq saisons en Formule E. Son meilleur résultat étant une deuxième place lors de l'ePrix de Long Beach, en 2016.

"Je suis ravi d'avoir trouvé un accord avec Veloce Racing pour participer à la première saison d'Extreme E", indique le Français qui était au volant de la Spark ODYSSEY 21 le mois dernier. "C'est un nouveau championnat très attrayant qui attire beaucoup d'attention au niveau international."

"En tant que pilote, le concept est extrêmement motivant - tant sur le plan de la compétition que sur le plan personnel - et le défi ne ressemblera à aucun autre. J'ai piloté de nombreuses voitures différentes au cours de ma carrière mais l'ODYSSEY 21 est vraiment quelque chose de spécial."

"Lorsque nous avons fait des essais ensemble, il ne m'a pas fallu longtemps pour créer un lien avec les gars de Veloce Racing. Comme moi, ils arrivent en Extrême E avec beaucoup d'expérience dans différentes disciplines et cela ne peut être qu'à notre avantage au cours de la saison à venir."

Stéphane Sarrazin

Au sein de l'équipe Veloce Racing, Sarrazin sera épaulé par Jamie Chadwick, pilote britannique titrée en W Series, un championnat de monoplaces réservé aux femmes. La structure britannique est désormais au complet, seule Techeetah n'a pas encore dévoilé le nom de son duo.

Veloce Racing pourra également compter sur Lance Woolridge, champion d'Afrique du Sud de cross country. Woolridge occupera le poste de pilote de réserve et de développement de l'équipe.

"Sarrazin et Woolridge ont tous deux roulé pour nous le mois dernier et pour être honnête, nous avons eu un mal fou à les départager", révèle Ian Davies, directeur d'équipe. "Nous avons finalement décidé de les engager tous les deux."

"Stéphane [Sarrazin] et Lance [Woolridge] ont tous deux très bien travaillé avec Jamie [Chadwick] et l'équipe d'ingénieurs de Veloce lors des essais. Leurs différentes compétences et expériences se complètent parfaitement. Les deux sont rapides et nous pensons qu'ils apporteront beaucoup à Veloce Racing alors que nous nous efforçons d'être opérationnels pour l'Arabie Saoudite [première manche de la saison, ndlr]."

Stéphane Sarrazin