C'était en 1999. Un an avant de la détruire...

Il fut un temps où Elon Musk aimait les voitures à moteur à combustion. À tel point qu'il acheta l'une des meilleures jamais fabriquées : la McLaren F1. Cette vidéo de 1999 présente  ironiquement quelque chose que Justine Wilson, ex-femme du milliardaire, craignait que Musk puisse manquer : "un sentiment d'appréciation et de perspective".

Sans parler d'appréciation parce que cela dépend des antécédents et des attentes du spectateur, nous pouvons dire que nous apprécions ce que la F1 a probablement fait pour l'histoire des voitures électriques. La perspective, en revanche, est ce que la vidéo ci-dessus offre le plus. Entre autres choses, elle nous aide à comprendre pourquoi Tesla a pris le bon chemin pour devenir une marque populaire.

Bien que certaines personnes détestent les voitures à moteur à combustion, la McLaren F1 a dû apprendre à Musk ce qu'une voiture doit être. Pendant la brève période où il l'a conduite, la F1 a probablement étonné Musk à de multiples reprises, au point qu'il savait que la Model S ne serait pas assez bonne si elle ne faisait pas de même. Pour mémoire, le PDG de Tesla a détruit la voiture en essayant d'étonner Peter Thie, cofondateur de PayPal, quelques mois plus tard seulement, en 2000.

Si Tesla et Musk avaient suivi la voie de la rationalité, de l'efficacité énergétique et du souci de l'environnement, le Roadster aurait probablement été un échec, tout comme la berline Model S. Il fallait convaincre les gens que ces choses, les voitures électriques, pouvaient apporter un plus à quelque chose qu'ils désiraient déjà : la vitesse. La berline électrique a dépassé la voiture de sport en ajoutant des performances étonnantes à la polyvalence de pouvoir transporter jusqu'à sept personnes et d'avoir un coffre.

En ce sens, la McLaren F1 était également extraordinaire. Elle n'accueillait pas seulement deux personnes, mais trois. Elle avait également une position de conduite centrale et pouvait transporter une quantité raisonnable de bagages. Tout ça sans parler du fait qu'elle était l'hypercar les plus performante de l'histoire.

En la vendant en quantités minimes, McLaren a fait de la F1 l'une des voitures les chères de notre époque. Musk a suivi une voie différente et a surfé sur le désir suscité pour la Model S pour atteindre des chiffres de production élevés, que led Model 3 et Model Y ont l'intention d'amener à un niveau encore plus élevé.

Musk craignait d'être considéré comme un morveux impérialiste pour avoir acheté la F1. Justine Wilson craignait également qu'ils ne deviennent des "enfants gâtés". D'un autre côté, la perspective montre que le constructeur automobile le plus cher du monde a peut-être beaucoup à devoir à une voiture à moteur à combustion de 1999, dont la valeur s'élevait alors à un million de dollars.

Sources: CNN via Carscoops, et PandoDaily