En marge de la présentation de son nouveau plan stratégique, Renault a présenté le concept-car d'une R5 des temps modernes.

Le jeudi 14 janvier 2021, le groupe Renault, par l'intermédiaire de son nouveau patron, Luca de Meo, a présenté son nouveau plan stratégique. Pour découvrir toutes les annonces qui ont été faites par le Losange, n'hésitez pas à jeter un coup d'œil sur notre article dédié. Pendant la conférence de presse, Luca de Meo s'est attardé quelques minutes sur un concept-car qui fait écho aux souvenirs de nombreux Français.

La présence de ce concept-car n'est d'ailleurs pas une surprise en soi, puisque les rumeurs le concernant faisaient déjà grand bruit ces derniers jours, même jusqu'au JT de 13 heures de TF1 dorénavant présenté par Marie-Sophie Lacarrau. Preuve en est que ce modèle était attendu, puisqu'il s'agit d'une réinterprétation moderne de la mythique R5.

Renault R5 Prototype, le nouveau électrique à la tradition

C'est donc dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures visiblement, preuve en est avec ce concept-car délicatement néo-rétro faisant écho à la petite Renault 5 apparue en 1972. Même si certains évoqueront un cruel manque d'inspiration de la part du Losange de faire "revivre" un modèle du passé, force est de constater que l'engouement autour d'un tel produit a sans doute consolidé la volonté de Renault de faire revivre sa R5.

D'ailleurs, Renault n'a rien inventé avec ce concept-car néo-rétro 100 % électrique, la Honda e en est le parfait exemple, tout comme la Fiat 500, dont le retour est à mettre au crédit d'un certain... Luca de Meo, ça ne s'invente pas, à l'époque où il officiait du côté de chez Fiat. D'ailleurs, ce concept-car de R5 électrique est le parfait symbole de ce que veut faire le dirigeant italien pour Renault, c'est-à-dire gagner plus d'argent par voiture vendue. Pour rappel, la 500 reprend la base technique de la Panda, mais avec un look distinct. Une stratégie permettant de faire gonfler les prix.

On imagine donc bien cette petite R5 électrique reposer sur une plateforme déjà bien connue, comme celle de la Zoé par exemple ? Renault ne donne pas vraiment d'informations techniques concernant ce modèle, mais il devrait arriver d'ici 2023 sur nos routes et s'afficher à un prix de départ sous les 20'000 euros. La Renault 5 Prototype est d'ailleurs la première création d'un certain Gilles Vidal, tout fraîchement arrivé chez Renault après une vingtaine d'années chez PSA. Et force est de constater que pour ses premiers travaux chez le Losange, il s'est attaqué à un sacré monument.

Renault R5 Prototype, le nouveau électrique à la tradition

"Le design de Renault 5 Prototype s'inspire d'un modèle culte de notre patrimoine. Ce modèle incarne simplement la modernité, un véhicule ancré dans son temps : urbain, électrique, charmant", explique Gilles Vidal, le directeur du design Renault.

La R5 est immédiatement reconnaissable grâce à un traitement moderne des lignes et des surfaces avec des détails futuristes. Les éléments de style inspirés de la R5 originelle cachent des fonctions modernes : la prise d'air du capot cache la trappe de recharge, les feux arrière intègrent des déflecteurs aérodynamiques, et les phares antibrouillards dans le pare-chocs sont devenus des feux de jour à LED.

Elle bénéficie, en outre, d'un nouveau logo, hommage au "Vasarely" de 1972, lequel est apparu à l'époque sur la R5. Nous retrouvons d'autres clins d’œil à la R5 originelle au niveau de la grille latérale, des roues et du logo arrière. Le drapeau français sur les rétroviseurs extérieurs souligne la "French touch" du véhicule, quand les lampes d'appui-tête et les informations affichées sur le petit écran transparent du tableau de bord "vous invitent à embarquer et à voyager". Une chose est sûre en tout cas, nous avons hâte de découvrir la version de série.

Galerie: Renault 5 Prototype (2021)