Le constructeur américain est en pourparlers pour la construction d'une usine.

L'Arabie Saoudite est connu comme étant l'un des plus grands pays producteurs de pétrole au monde. Les temps changent, et le royaume veut en saisir les opportunités. Le fonds souverain d'Arabie Saoudite appelé Public Investment Fund (PIF) était déjà actionnaire de Tesla avant de revendre ses parts en 2020. 

Il a aussi investi plus d'un milliard de dollars dans Lucid Motors en 2018. Cet investissement a été réalisé sous condition que le constructeur américain ouvre un site de production en Arabie Saoudite. Les responsables sont désormais en pourparlers pour que Lucid Motors construise effectivement une usine en Arabie Saoudite. La ville de Djeddah (ville portuaire) est candidate à ce projet, mais elle est en concurrence avec Neom qui sortira de terre au Nord-Ouest de l'Arabie Saoudite (ville proche de la mer Rouge).  

Lucid est l'un des nombreux concurrents de Tesla. Dernièrement, il a présenté la Lucid Air qu'il espère vendre à partir de 69'900 dollars. Cette berline a tout pour plaire avec un design élégant, une autonomie allant jusqu'à 832 km et une puissance phénoménale de plus de 1000 ch. 

En inaugurant une usine en Arabie Saoudite, Lucid pourra enfin quitter le marché américain pour s'attaquer à l'Europe et au Moyen-Orient. À titre d'exemple, Tesla a plusieurs usines ou Gigafactory qui lui permettent de toucher un public beaucoup plus large et mondial. Lucid n'en est pas encore là et n'est pas le seul à vouloir piquer des parts de marché à la société d'Elon Musk, Nio et Xpeng ont aussi verrouillé leur cible.  

Galerie: Lucid Air Dream Edition