On la croyait condamnée... Mais l'Apple Car serait toujours d'actualité !

La nouvelle fait grand bruit : il semblerait qu'Apple ait non seulement dépoussiéré les plans de sa voiture électrique, mais qu'elle serait peut-être même prête à être présentée l'automne prochain ! C'est en tout cas ce qu'affirme l'Economic Daily News de Taïwan ! 

Et le journal de rapporter que le géant Apple a déjà conclu des accords avec plusieurs fournisseurs locaux, juste pour fabriquer sa première voiture, qui sera dotée d'une batterie révolutionnaire, dérivée de celle de l'iPhone.

De plus, il semblerait que chacun des fournisseurs soient prêts à commencer la production à grande échelle. Et il y a même ceux qui prétendent qu'il y aurait déjà des prototypes cachés qui circulent secrètement sur les routes californiennes !

Ce devait d'abord être pour 2023

La nouvelle fait suite à celle qui est sortie début décembre, selon laquelle Apple aurait en fait envisagé la possibilité de revenir au projet de voiture électrique, pensant qu'elle pourrait arriver sur le marché en 2023 ou, tout au plus, en 2025.

Apple e ChargePoint insieme per integrare servizi inerenti la ricarica in Apple CarPlay

En réalité, toujours selon la source asiatique, le moment fatidique serait beaucoup plus proche et les premiers résultats de cette opération, qui pourrait donner une nouvelle impulsion au marché de la mobilité zéro émission, pourraient être visibles dès 2021. Un premier vrai prototype donc, avec un démarrage de la production qui pourrait avoir lieu dès 2024.

Qui sont les fournisseurs ?

Les entreprises impliquées dans le projet, du moins selon les rumeurs qui ont commencé à circuler, sont de taille moyenne à petite. On parle de Heda, BizLink, Heqin et Tomita : inconnus du grand public. Mais ce sont toutes des entreprises qui travaillent déjà avec des sociétés prestigieuses, Tesla en tête, mais aussi Rivian, et qui ont lancé des plans d'expansion juste pour faire face à de nouvelles commandes importantes.

Parmi ceux-ci, l'un d'eux porte le nom de code "American Double A" et, apparemment, il s'agirait de l'acronyme de la voiture Apple. Les accords de confidentialité sont nombreux et personne n'a l'intention de les violer, mais des rumeurs commencent à circuler.

Le lancement en 2014

Le projet de voiture électrique d'Apple remonte déjà à quelques années. En 2014 en effet le projet Titan, qui a initialement impliqué 1000 employés, a été lancé à Cupertino. Cependant, des frictions au sommet et des problèmes de développement ont amené Apple à hisser le drapeau blanc : au bout de trois ans, la voiture électrique d'Apple était mise à la retraite prématurée sans même être née.

Tim Cook, en 2017, est revenu sur le sujet, disant que la voiture électrique était un défi à relever, mais que la société qu'il dirigeait ne se concentrerait que sur le développement de systèmes de conduite autonomes. Un choix confirmé à plusieurs reprises, y compris récemment. C'est aussi pourquoi, en 2019, 200 employés du projet Titan ont été licenciés.

Le projet PAIL

Précisément pour le développement de technologies d'assistance à la conduite, Apple a récemment donné naissance à un autre projet, appelé PAIL (acronyme de Palo Alto to Infinite Loop), un programme de transport d'employés sur des véhicules sans conducteur en partenariat avec Volkswagen.

Le désir de revenir de revenir aux affaires "en personne" est-il revenu ? L'avenir nous le dira. Et si une voiture électrique avec le logo Apple sur le capot en effrayera plus d'un, les constructeurs de voiture électrique doivent sûrement redouter l'arrivée de la firme californienne sur le marché...