Le triple vainqueur du Dakar roulera dans l'équipe QEV.

Comme nous vous le rapportions il y a quelques jours, Carlos Sainz vient de confirmer son engagement en Extreme E et disputera la saison inaugurale du championnat de SUV électriques en 2021.  

Après avoir secrètement essayé la Spark ODYSSEY 21 en France, le double Champion du monde des rallyes rejoint l'Extreme E avec une double casquette. Sainz occupera à la fois le rôle de pilote et directeur de la structure espagnole QEV, a-t-on appris lors d'une conférence de presse ce lundi.

"C'est une excellente opportunité", déclare Sainz. "Deux grandes nouveautés s'offrent à moi. La première est d'avoir la chance de pouvoir conduire une voiture 100% électrique avant de mettre un terme à ma carrière. La deuxième est de codétenir l'équipe. Jusqu'à présent, cela ne m'était jamais arrivé."  

Dans le cadre du jumelage homme-femme imposé en Extreme E, il a été également annoncé que Laia Sanz, pilote ayant gagné treize fois le Championnat du monde de trial féminin, sera la coéquipière de Sainz au sein de QEV. 

Bien que Sanz soit spécialisée dans les deux roues, l'Espagnole a fait des quelques apparitions en SEAT Eurocup et dans les 24H Series.  

"Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis heureuse d'avoir Carlos Sainz comme coéquipier", se réjouit Sanz. "Je suis sa carrière depuis que je suis très jeune. Être son coéquipier est un grand plaisir. J'espère apprendre beaucoup et rapidement pour être compétitive." 

Joaquin Mollinedo, chef de la gestion de la marque Acciona, s'occupant de technologies d'énergie renouvelable et partenaire commercial de QEV, a indiqué que la nouvelle équipe espagnole avait "deux objectifs principaux."

"Tout d'abord, faire de notre mieux dans cette nouvelle discipline", explique Mollinedo. "Ensuite, se servir de la plateforme qu'offre l'Extreme E et notre propre équipe pour développer une conscience générale dans la nécessité de lutter contre le changement climatique pour protéger les écosystèmes et la biodiversité et dans la nécessité de soutenir l'égalité des sexes."

Pedro de la Rosa, ancien pilote McLaren en Formule 1, devrait tenir le rôle de directeur d'équipe. Il y a peu, l'Espagnol avait quitté son poste de directeur sportif et technique au sein de la structure DS Techeetah, en Formule E.