BMW a décidé de promouvoir la mobilité électrique avec une combinaison qui permet de voler à 300 km/h !

BMW a pris goût à la mobilité électrique. Et après les voitures (avec l'iX3 qui vient d'arriver et le dévoilement de l'iNext attendu ce mercredi 11 novembre 2020), elle s'essaie maintenant aussi à des formes de transport moins conventionnelles comme... des wingsuits.

L'athlète et cascadeur autrichien Peter Salzmann, qui a réalisé toutes sortes d'exploits extrêmes dans ses combinaisons à ailes, s'efforce depuis des années de créer un modèle équipé de moteurs électriques qui permet de passer de "tomber en beauté" à "voler à toutes fins utiles". Enfin, grâce à l'aide de BMW i et de Designworks (la division de recherche et développement de la société allemande), il a réussi à réaliser son rêve.

Voler à 300 km/h

Grâce aux wingsuits de dernière génération, les parachutistes et les base jumpers les plus expérimentés peuvent voler sur certains tronçons, même à des angles parfaitement horizontaux, à des vitesses supérieures à 100 km/h. Mais avec cette combinaison équipée d'un moteur électrique, il est possible d'atteindre des vitesses d'environ 300 km/h et ce, sur de longues distances.

Galerie: BMW combinaison électrifiée

Peter Salzmann en a fait la démonstration sur le terrain lors du premier vol d'essai. Il a sauté d'un hélicoptère, à 3000 mètres d'altitude, avec deux collègues aussi téméraires : il portait une combinaison à ailes motorisée BMW, les autres avaient des modèles conventionnels.

Tous les trois ont commencé par voyager ensemble. Puis, Salzmann a accéléré et a littéralement franchi le sommet d'une montagne. Le trio s'est ensuite réuni de l'autre côté de la montagne et a atterri ensemble dans la prairie en contrebas. Parachute ouvert, évidemment.

BMW Moteur électrique Wingsuit

L'avenir de la mobilité électrique ?

Une expérience aussi insolite que dangereuse couronnée de succès donc, tout cela grâce à cet étrange engin qui est fixé au corps à hauteur d'abdomen et qui utilise une batterie pour alimenter deux moteurs de 11 ch chacun qui alimentent deux hélices pouvant atteindre 25'000 tr/min et qui peuvent fonctionner pendant 5 minutes.

Le jour où le ciel sera traversé de personnes se rendant sur leur lieu de travail avec une combinaison à ailes motorisée est encore loin. Mais plutôt que les trottinettes et autres engins de de déplacement personnel (EDPM), si c'était ça l'avenir de la mobilité électrique ?