Lewis Hamilton a officiellement lancé X44, son équipe en Extreme E, et rêvait de devenir patron d'équipe.

Lewis Hamilton a annoncé au mois de septembre la création de son équipe d'Extreme E, le championnat de SUV électriques dont le but est de sensibiliser aux questions environnementales, en se produisant dans des lieux où les effets du changement climatique sont visibles.

L'équipe X44 aura aussi pour mission de répondre au manque de diversité dans les sports mécaniques, ce que le sextuple Champion du monde de F1 fait depuis cet été avec le lancement d'une commission dédiée à ce sujet. Hamilton souhaite offrir des opportunités à des personnes issues de minorités, tout en reconnaissant que le projet n'en est qu'à ses balbutiements.

Le projet X44 a été officiellement lancé ce mardi. Lewis Hamilton, associé à Marc Hynes, champion 1999 de la Formule 3 britannique et conseiller de longue date du pilote Mercedes en F1, assure "réaliser un rêve" en créant une équipe. Le Britannique se réjouit aussi de l'effet positif que peut avoir la nouvelle catégorie sur la société.

"J'ai toujours voulu ma propre équipe, c'est juste que je ne savais pas quand ce serait", a déclaré Hamilton. "Quand j'ai entendu parler [de l'Extreme E], j'ai sauté sur l'occasion, grâce à ce que ce championnat signifie et à ce qu'il va accomplir. Ce sera assez puissant. Nous pouvons tous avoir un effet positif en faisant de petits changements, et c'est pour cette raison que je pense que l'Extreme E est si important, ce ne sera pas seulement des visites dans des endroits fantastiques, nous allons vraiment agir pour que les choses changent."

La livrée de la X44 reprendra le violet présent sur le casque de Lewis Hamilton, qui a "collaboré" à ce design. "Ce n'est qu'une première ébauche, mais je suis certain que cela va évoluer", a précisé Hamilton. "Il était naturel d'utiliser le violet, ma couleur préférée depuis toujours, en le prenant de mon casque de course. En fait, c'est mon équipe, c'est très étrange de pouvoir dire ça parce que je fais de la compétition depuis que j'ai huit ans, donc cela fait plus de 20 ans, et j'ai toujours rêvé d'avoir ma propre équipe."

Hamilton est séduit par les technologies utilisées en Extreme E. Le championnat a passé un accord avec AFC Energy pour utiliser des solutions de recharges sans émissions de CO2. "Ce qui est fantastique, c'est que la technologie que nous allons utiliser est innovante", se félicite le nouveau patron d'équipe. "L'Extreme E utilise la pile à combustible à hydrogène, ce qui est fou, les voitures seront rechargées sans émissions [de CO2], ce qui est absolument incroyable. J'espère que c'est le début d'un cercle vertueux et que d'autres industries, dont l'industrie automobile, continueront à explorer cette direction."

Des modifications dans le calendrier de l'Extreme E

L'Extreme E a apporté des changements à son calendrier 2021. La saison débutera en mars et une manche a été ajoutée dans la région argentine de la Terre de Feu, en remplacement du Népal. Le calendrier comportera cinq dates pour sa première saison, comme prévu, mais plusieurs changements ont été annoncés au cours de la présentation diffusée ce mardi sur YouTube.

Alejandro Agag, fondateur de l'Extreme E, a confié à Motorsport.com le mois dernier qu'il anticipait un report du début de la saison, initialement prévu au Sénégal les 23 et 14 janvier, en raison de la pandémie de coronavirus. Ces changements ont été confirmés. Sharaan, en Arabie Saoudite, accueillera le premier X-Prix, repoussant le début de la saison aux 20 et 21 mars, tandis que la manche du Sénégal est décalée aux 29 et 30 mai.

Le Népal, qui devait accueillir une manche dans le district de Mustang les 14 et 15 mai, disparaît du calendrier. L'Argentine fait son apparition les 11 et 12 décembre pour devenir le dernier rendez-vous de la saison. Santarem, au Brésil, qui devait conclure la saison, est repoussé d'une semaine, pour se tenir les 23 et 24 octobre. La manche au Groenland reste prévue les 28 et 29 août.

La Terre de Feu est un archipel à l'extrême sud du continent sud-américain, sur lequel s'étend la Patagonie. La région est connue pour la ville Ushuaia, considérée comme étant la plus australe au monde, et pour ses glaciers, en recul en raison du changement climatique.

Le comité scientifique de l'Extreme E a sélectionné et évalué chaque lieu visité afin de minimiser les effets de chaque course sur l'environnement local, déjà fragilisé.