Les essais de présaison s'avèrent concluants.

Après avoir fini lanterne rouge du championnat de Formule E lors des deux dernières saisons, l'équipe NIO 333 entreprend de grands changements sur sa monoplace mais aussi en interne.

Lisheng Racing, promoteur du CTCC - le Championnat de Chine de voitures de tourisme - est devenu actionnaire majoritaire de l'équipe chinoise à la veille de la saison 2019-2020 de Formule E. Depuis ce rachat, NIO a changé de groupe propulseur en passant par Integral Powertrain, qui équipe également le Dragon Racing ainsi que la Volkswagen ID.R.

Cependant, pour la saison 2020-2021 de Formule E, NIO utilisera un nouveau groupe propulseur fait sur mesure. Et la fiabilité semble être d'ores et déjà au rendez-vous puisqu'il aura permis à l'équipe chinoise de boucler une moyenne de 290 kilomètres par jour dans le cadre des essais de pré-saison.

Autre changement, Christian Silk a été récemment nommé au poste de directeur d'équipe. Le Britannique, passé par Benetton, Renault, Marussia et Williams en Formule 1, se fixe des "plans ambitieux" même si quelques problèmes subsistent encore sur la monoplace électrique.

"Bien entendu, il y a toujours des problèmes à régler lors des premiers essais", admet Silk. "Mais nous sommes impressionnés par le comportement de la voiture et nous le devons à toute l'équipe NIO 333 qui a travaillé très dur. La fiabilité nous a permis de nous concentrer davantage sur la performance pure de la voiture. Les premiers retours du pilote ont été positifs, que ce soit en matière d'équilibre, de régularité et de rythme."

"Nos plans pour [la saison 2020-2021] sont ambitieux. Mais nous sommes une équipe fière, très expérimentée et je suis sûr que je parle au nom de tous en disant que nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour accomplir ces objectifs", assure le directeur d'équipe.

"Après [les six dernières courses de la saison à Berlin], nous savions que plusieurs zones de travail demandaient notre attention. Et si l'on en croit les commentaires du pilote et les données récoltées sur la voiture, l'effort fourni par l'équipe pour résoudre ces problèmes est en train de payer."

En plus du recrutement de Christian Silk, NIO 333 est passée par une profonde restructuration de son personnel. Ainsi, Mike Henderson devient ingénieur de course en chef et Roberto Costa, anciennement chez Audi, est le nouveau directeur sportif de l'équipe chinoise. Bien qu'Oliver Turvey ait été confirmé pour une sixième saison au sein de NIO 333, l'identité du second pilote reste encore inconnue à ce jour.