Actuellement fixé à 7000 €, le bonus électrique passera à 6000 € en 2021.

Alors que le ministère de l'Économie a présenté ce lundi 28 septembre 2020 son projet de budget 2021, les automobilistes savent désormais à quelle sauce ils vont être mangé d'ici quelques mois. Et si sans surprise, le malus écologique lié aux émissions de CO2 se durcit en ce qui concerne les véhicules thermiques, du côté des véhicules électriques aussi il y a des mauvaises nouvelles

En effet, la prime à l'achat d'un véhicule électrique, actuellement fixée à 7000 euros pour 2020, va baisser pour les années à venir. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, s'est exprimé sur le sujet : 

"La prime sur les véhicules électriques des particuliers sera maintenue à 7000 euros jusqu'à la fin de l'année 2020. Elle passera à 6000 euros pour toute l'année 2021 et à 5000 euros pour l'année 2022".

Pour rappel, ce bonus écologique concerne l'achat d'un véhicule électrique de moins de 45'000 euros. 

Et pour les hybrides rechargeables ?

En ce qui concerne les véhicules hybrides rechargeables, la prime de 2000 euros actuellement en vigueur est maintenue jusqu'à la fin de 2020. Mais là aussi elle baissera dès le 1er janvier 2021 pour passer à 1000 euros. 

Prime à la conversion maintenue

Bruno Le Maire a également expliqué que la prime à la conversion "généreuse" serait maintenue pour les ménages les plus modestes. Si elle est de 3000 euros pour l'achat d'un véhicule thermique, essence ou diesel, pour la mise à la casse d'un véhicule classé Crit'air 3 ou plus, elle monte jusqu'à 5000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique. 

Au total, toutes ces mesures d'aide s'inscrivent dans une enveloppe de 500 millions d'euros, sur un total de 1,9 milliard d'euros prévus dans le plan de relance pour soutenir l'achat de véhicules plus propres.