Les ventes de Porsche ont baissé de 12% au cours du premier semestre 2020 à cause de la Covid-19.

Porsche l'a fait. Le constructeur allemand a finalement lancé son premier véhicule 100% électrique, le Taycan. D'ailleurs, nous l'avons récemment essayé, et le moins que l'on puisse, c'est que  le Taycan dans sa version Turbo S nous a épatés. 

En ce mois de juillet 2020, Porsche communique ses résultats concernant le premier semestre 2020. On apprend que depuis le début de l'année, le constructeur de Stuttgart n'a immatriculé que 4480 unités du Taycan dans le monde. Nous sommes bien loin des précommandes qui étaient de plus de 30'000 au mois de décembre 2019.

Mais voilà, il ne faut pas oublier que le coronavirus est passé par là, ce qui a empêché le constructeur de produire ses Taycan et de les livrer à ses clients. Il est certain que Porsche est en train d'accélérer la cadence afin que sa berline électrique puisse rapidement rejoindre ses propriétaires. 

La concurrente à la Tesla Model S veut devenir une référence, mais pour le moment, l'Américaine reste devant elle en matière de ventes. Il va sans doute falloir plusieurs mois voire plusieurs années au Taycan pour rivaliser ou dépasser la Model S. À peine commercialisé, le Taycan s'est vu recevoir deux nouvelles versions, la 4S qui est disponible en Europe, et une seconde version plus abordable pour les clients chinois. 

"Nous constatons des tendances positives, même si nous avons continué de ressentir les effets de la crise au deuxième trimestre, en particulier aux États-Unis et en Europe. Le facteur crucial a été le mois d'avril, lorsque presque tous les centres Porsche étaient fermés", explique Detlev von Platen, le directeur des ventes et du marketing chez Porsche AG. "De plus, le deuxième trimestre fut très solide en 2019, la période de comparaison est donc délicate. Nous restons toutefois confiants et débordons d'énergie pour relever les défis au second semestre. Le développement positif continu en Chine et sur d'autres marchés asiatiques".