Il y a huit ans, Tesla livrait sa première Model S.

Il y a huit ans, le 28 juin 2012, la première Tesla Model S de l'histoire était livrée à un client. Il s'agissait du tout premier exemplaire de la série spéciale "Signature Series" dédiée à tous ceux qui ont cru au projet d'Elon Musk. Pour rappel, cet exemplaire a été acheté par un client qui l'avait commandé des années auparavant et qui l'a reçu lors d'un événement organisé par Tesla (comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous).

Huit ans plus tard, l'industrie automobile a complètement changé. À l'époque, Tesla était un petit constructeur qui venait d'acheter une usine à Fremont, la voiture électrique était encore impopulaire mais tous les constructeurs s'intéressaient de près ou de loin au travail d'Elon Musk.

La première "vraie" Tesla

La Model S n'est pas la première Tesla à avoir été mise sur le marché. Auparavant, en 2008, le constructeur de Palo Alto avait lancé un tout autre modèle : le Roadster. C'était un modèle réservé aux initiés du genre. 

Avec la Model S, Tesla a commencé à se structurer en tant qu'entreprise, en augmentant les volumes de production et en pensant de manière moins "artisanale". Si le Roadster voulait prouver au monde que les voitures électriques n'étaient pas synonymes de voitures de golf, la Model S est arrivée sur le marché avec l'intention d'être la meilleure de sa catégorie sans émettre la moindre particule. 

Un rôle clé

La Model S n'était pas non plus la première électrique (il y avait déjà la Nissan Leaf à titre d'exemple). Elle n'était pas destinée au grand public, mais son prix était calqué sur les autres berlines de sa catégorie. Enfin, et contrairement aux autres voitures à batterie, son autonomie dépassait les 200 km ; une grande première !

Sur certains marchés, comme aux États-Unis, en partie grâce à son autonomie et sa technologique, la Tesla Model S a commencé à rencontrer un certain succès. Par rapport à la concurrence, la voiture était également beaucoup plus rapide en accélération, ce qui a indéniablement contribué à son succès à l'étranger.

Galerie: Tesla Model S 2016

Le leader du segment

En quelques années, aux États-Unis, la Tesla Model S est devenue la voiture la plus vendue du segment. Les constructeurs ne s'attendaient pas à un tel cataclysme, personne ne pouvait rester indifférent face à un tel succès. La concurrence s'est donc mise à surveiller de plus près cette voiture venue du soleil californien. 

Tesla Model S - À partir de 91'000 euros

Une évolution continue

Entre-temps, grâce à une série de caractéristiques révolutionnaires à l'époque, comme la possibilité de mettre à jour l'ensemble du logiciel à distance, la Model S n'a cessé de recevoir des améliorations au fil du temps. 

Les batteries ont été améliorées, tout comme leur gestion, de nouveaux moteurs sont apparus, de nouveaux calculateurs ainsi que quelques retouches esthétiques, etc. La Tesla Model S n'a jamais pris une seule ride car elle a su évoluer. Tesla a même essayé de lancer une version hyper sportive, la Plaid, que le constructeur semble un peu avoir mis de côté en raison de certaines complications.

Galerie: Tesla Model S Plaid au Nurburgring

Il y a quelques jours, la Tesla Model S a été la première voiture électrique au monde à certifier une autonomie de plus de 400 miles (soit 650 km). Les concurrents courent toujours... Certains experts affirment que la Model S, bien qu'elle soit âgée, est meilleure que de nombreux modèles électriques commercialisés plus récemment.