Pour Tesla, il ne fait aucun doute que ses batteries survivent aux voitures.

Lors de l'achat d'un véhicule électrique, l'autonomie dudit véhicule ainsi que l'évolution de la capacité de ses batteries au fil du temps et des kilomètres sont un sujet très important. Jusque-là, on ne pouvait qu'estimer l'évolution de ces paramètres à partir de simulations, mais maintenant, grâce à l'expérience de Tesla, nous en savons un peu plus. 

Le constructeur californien a publié toute une série de données très précieuse. Tesla compte plus d'un million de véhicules en circulation, il est donc en mesure de récolter les données de ses véhicules et de les compiler afin de communiquer des données précises et claires sur l'évolution de ses batteries au fil du temps. 

Le constructeur montre que pour un véhicule qui a un kilométrage se situant entre 150 000 et 200 000 miles, la capacité de sa batterie est d'encore de 85 %. Cela veut dire qu'en général, après qu'un conducteur ait roulé entre 241 000 et 322 000 km avec sa Tesla Model S ou X, sa batterie n'aura perdu que 15 % de sa capacité et donc de son autonomie. 

"Les batteries des Tesla sont conçues pour durer plus longtemps que la voiture. Les véhicules sont mis à la casse après environ 130 000 à 200 000 miles d'utilisation, selon la région. Selon les données de notre flotte, la dégradation des batteries des véhicules Tesla qui ont atteint ce type de kilométrage n'était que de ~ 10%.", peut-on lire sur le site du constructeur.

D'après le graphique publié par Tesla et que vous retrouverez ci-dessous, la capacité décroît beaucoup en début de cycle après 25 000 miles, soit 40 000 km. On estime que cette perte est de 5 %. La dégradation de la capacité se stabilise et décroît moins rapidement  jusqu'à atteindre 15 % entre 150 000 et 200 000 miles.

Capacité batterie Tesla

Tesla a récemment mis à jour ses batteries pour améliorer leur autonomie au fil des années. Son objectif est qu'elles survivent jusqu'au million de miles avant qu'elles ne soient considérées comme obsolètes.

Pour les véhicules les plus anciens, le constructeur précise que les batteries ont été conçues pour survivre aux voitures. Aux USA, l'utilisation moyenne d'une voiture est de 322 000 km. En Europe, cette durée de vie est inférieure, elle est estimée à 209 000 km. Une chose est sûre, le constructeur confirme que ses batteries, même les plus anciennes, permettent de parcourir autant de kilomètres.