Voici la dernière évolution de ChaoJi, créée en collaboration avec le Conseil chinois de l'électricité.

CHAdeMo a présenté le protocole CHAdeMo 3.0, développé en collaboration avec le Conseil chinois de l'électricité. Il sera doté d'une norme de charge qui permettra un courant continu d'une puissance "supérieure à 500 kW".

En attendant ce que l'on peut définir comme l'offensive finale à la norme CCS en Europe, le Japon et la Chine ont donné un nouvel élan et un nouveau développement à ce qui est le principal protocole dans la région. Cette nouvelle version 3.0 a été officiellement baptisée ChaoJi.

Plus de 500 kW

Après ce qui était avancé il y a maintenant plus d'un an, on parlait d'une puissance de 900 kW, l'annonce récente vise des puissances plus faibles, mais toujours extrêmement importantes avec "plus de 500 kW" et un maximum de 600 Ampères.

La version chinoise de cette nouvelle norme de recharge sera lancée l'année prochaine et disposera d'un protocole de communication GB/T. Dès 2021, les premiers véhicules seront lancés avec cette norme ChaoJi, avec une préférence au départ pour les véhicules commerciaux.

Des câbles plus légers et plus fins

Selon CHAdeMo, le nouveau connecteur sera plus léger, plus compact et nécessitera également un câble plus fin. Il fonctionnera grâce à un système de refroidissement liquide entièrement nouveau et ne sera pas doté d'un mécanisme de verrouillage. La rétrocompatibilité et la compatibilité avec les normes CHAdeMo, GB/T et éventuellement CCS, même avec les adaptateurs à monter sur le chargeur, sont également très importantes.

"ChaoJi a commencé comme un projet bilatéral et s'est développé en un forum de coopération internationale qui mobilise l'expérience et l'expertise du marché d'acteurs clés en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Océanie. Certains signes indiquent que l'Inde va bientôt rejoindre l'équipe. Et les gouvernements et les sociétés de la Corée du Sud et des pays d'Asie du Sud-Est ont également exprimé un vif intérêt. "