Une belle entrée en matière, mais qui reste néanmoins à nuancer.

À la base, Peugeot tablait à environ 15 % la part des ventes de e-208 parmi l'ensemble des immatriculations de la nouvelle petite citadine sochalienne. Depuis le début de l'année 2020, date de lancement de la petite électrique tricolore dans les réseaux, le démarrage est plutôt intéressant. En effet, parmi les 22'608 Peugeot 208 vendues depuis le début de l'année en France, 5788 sont des Peugeot e-208. Cela représente très précisément 25,6 % du mix. Des résultats encore bien loin de la championne de la catégorie, à savoir la Renault Zoé (10'151 immatriculations depuis le début de l'année dans l'Hexagone) mais tout de même encourageants pour un nouveau produit.

Néanmoins, ces résultats sont à nuancer et, d'ici quelques mois, nous arriverons effectivement plutôt aux environs de 15 % du mix produit. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que cette e-208 n'est lancée que depuis le début de l'année et bénéficie d'un effet nouveauté qui, dans l'univers automobile, se traduit par de nombreuses immatriculations tactiques. C'est par exemple le cas des véhicules de démonstration, c'est-à-dire ceux pouvant être essayés en concession ou bien mis à disposition des collaborateurs. Les loueurs de courte durée sont également intégrés au canal des ventes tactiques. Autre point à nuancer, toutes les commandes passées en 2019 ont été livrées en ce début d'année, ce qui a effectivement engendré de nombreuses immatriculations.

Les immatriculations tactiques ne sont pas uniquement réservées à Peugeot, puisque de nombreux autres constructeurs s'y attellent également avec, en filigrane, la volonté de faire croître leurs chiffres de ventes. En excluant le mois de mars qui, en raison de la crise sanitaire, n'est pas vraiment représentatif, les ventes tactiques varient énormément en fonction des nouveautés et des périodes. On immatriculera par exemple beaucoup plus en fin d'année ou bien à l'approche d'une date butoir, comme la fin d'un bonus écologique ou le début d'une nouvelle grille de malus plus contraignante.

Sur le premier trimestre 2020, en France, 31,7 % des immatriculations ont été des ventes tactiques. À titre informatif, elles se sont établies à 29,7 % en 2019. Les voitures électriques sont souvent pointées du doigt justement par leur nombre de ventes tactiques trop élevés et masquant en quelque sorte la réalité. Tout dépend là aussi des modèles. Par exemple, 32,2 % des immatriculations d'une Renault Zoé en février 2020 étaient tactiques. Soit un peu plus que la moyenne. Néanmoins, la Zoé se distingue par une très jolie prestation sur le canal des particuliers avec plus de 50 % de ses ventes, un canal qui est d'habitude plutôt aux environs de 40 %. Reste à savoir comment les ventes de la Peugeot e-208 vont se lisser dans le temps et si elles se calqueront sur sa concurrente au Losange.

Galerie: Essai Peugeot e-208 (2019)