189 bornes, sur un total de 217 dans l'Hexagone, ont été désactivées. De quoi rendre les trajets en voiture 100 % électrique plus compliqués qu'ils ne l'étaient déjà ?

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour les conducteurs de voitures électriques en France malheureusement. En effet, après la révélation de la nouvelle politique tarifaire de Ionity qui, clairement, privilégie maintenant les clients qui sont en possession d'une voiture issue d'une des marques du consortium, c'est au tour d'Izivia, filiale d'EDF, d'annoncer une nouvelle peu réjouissante. En effet, l'opérateur a annoncé la désactivation de 187 bornes du réseau Corri-Door sur les 219 en activité en France. Les raisons ? Les bornes, fournies par EVTronic, ont enregistré de nombreux dysfonctionnements en plus d'autres incidents qui pouvaient compromettre la sécurité des usagers.

Pas de remplacement de prévu

De ce fait, l'opérateur a pris la décision de désactiver ces bornes, laissant ainsi seulement 28 bornes, fournies par un autre fabricant, en état de fonctionnement. Izivia n'envisage pas de remplacer ces bornes pour le moment, pour la simple et bonne raison que le coût serait bien trop élevé, en l'occurrence environ dix millions d'euros d'après Christelle Vives, la directrice générale d’Izivia. L'opérateur va d'ailleurs redéfinir son déploiement, les contrats de concession arrivant à échéance et la fréquentation du réseau Corri-Door étant bien trop faible pour une quelconque rentabilité. Sur ce dernier point, Izivia annonce enregistrer en moyenne une charge tous les deux jours sur chaque borne.

À terme, seulement 40 à 50 bornes seront conservées pour mailler le territoire français. C'est peu, très peu même, notamment au vu des chiffres de ventes des voitures électriques qui ne cessent de progresser. Des voitures qui, aujourd'hui, ne peuvent pas forcément toutes revendiquer de longues distances sur autoroute avec une seule charge.

Quelles solutions ?

Pour l'heure, aucune autre solution de recharge rapide n'existe vraiment, sauf si vous mettez la main à la poche pour bénéficier du réseau Ionity (hormis si vous roulez avec une Porsche, une Audi, une Mercedes, une Kia, une Hyundai, une BMW ou une Ford électrique, où les tarifs seront deux voire trois fois moins chers). Toutefois, les stations sont encore assez rares puisque le réseau est encore en train de se développer. Sans compter que les bornes de recharge Ionity ne comptent que des prises Combo CCS pour la recharge rapide, ce qui n'est pas forcément adapté à toutes les voitures électriques, à commencer par la Nissan Leaf par exemple.

Si vous faites de longs déplacements et que souhaitez absolument rouler en voiture électrique, la meilleure solution aujourd'hui reste probablement Tesla, qui bénéficie de son propre réseau de recharge avec un maillage du territoire suffisant pour faire de longues distances. En plus de ça, le réseau est fiable et les voitures bénéficient également d'une autonomie souvent supérieure à celles des autres constructeurs.