Vous pensiez que la Battista était extrême ?

Un an après avoir exposé pour la première fois la Battista en Suisse, Pininfarina revient avec une version plus extrême de l'hypercar ; et si le Salon de Genève a été annulé, la bête a bien été présentée. La Pininfarina Battista Anniversario, c'est son nom, est une déclinaison radicale du modèle de base, ce qui peut paraître exagéré tant la Battista classique était déjà exceptionnelle à tous les niveaux. Mais c'est pourtant un modèle largement revu et musclé que le petit constructeur a dévoilé.

La Battista Anniversario célèbre les 90 ans de la marque créée par Battista 'Pinin' Farina, qui fut pendant longtemps un carrossier, puis jusqu'à récemment un designer responsable de projets allant de la Ferrari F40 à la Peugeot 406 Coupé, en passant par la Maserati GranTurismo, la Volvo C70 ou encore la Nissan Cube. Et l'an dernier, Pininfarina a décidé de faire évoluer son activité et de devenir constructeur d'hypercars électriques, dont la première création, la Battista, avait de quoi impressionner.

Mais sa première variante est autrement plus impressionnante, avec un kit aérodynamique entièrement revisité. Celui-ci comporte un aileron arrière revu ainsi que des ailettes destinées à mieux diriger l'appui vers les imposants volets situés à l'arrière. Les différences aéro entre la Battista et l'Anniversario sont soulignées par une carrosserie à trois couleurs, puisque les flancs sont peints en gris Grigio Antonelliano, tandis que le reste de la carrosserie est en blanc Bianco Sestriere, souligné par des détails en bleu Iconica Blu.

Galerie: Pininfarina Battista Anniversario

La mécanique est la même que dans la Battista, avec quatre moteurs électriques développant un total de 1397 kW, soit 1900 chevaux, et un couple phénoménal de 2300 Nm. En revanche, les jantes revues ont permis à l'Italienne de gagner une dizaine de kilos, et ce malgré l'utilisation de roues de 21 pouces à l'arrière, contre 20 pouces normalement. L'entreprise annonce pour la Battista Anniversario une vitesse de pointe de 350 km/h, et un 0 à 100 km/h abattu en moins de deux secondes. La batterie d'une capacité de 120 kWh est toujours annoncée comme permettant une autonomie d'environ 500 kilomètres.

En parallèle de cette présentation, les tests dynamiques continuent sur la Battista, avec l'ancien pilote de F1, Nick Heidfeld, en chef d'orchestre. Selon le constructeur, les prototypes du moteur atteignent déjà 80 % de leur capacité de performance. Le pilote avoue être impressionné par l'hypercar : "J'ai piloté les voitures de route et de courses les plus rapides au monde. Je n'ai jamais conduit quelque chose d'aussi puissant que la Battista. Elle est plus rapide que de nombreuses voitures de course, mais ce n'est pas une pure machine de compétition. La maniabilité dans toutes les situations est la priorité."