Top Gear a essayé le prototype qui a conquis le Pikes Peak : Chris Harris a défié les 720 pour montrer le "couple électrique".

Le monde des voitures électriques est de plus en plus lié à celui de la compétition et de la vitesse pure. Cela semblait un oxymoron de mettre ces deux mondes ensemble de façon cohérente. Pourtant Volkswagen, avec son prototype Volkswagen I.D R, nous a donné pour la première fois une idée de ce qu'il est possible de faire. C'était dans la course mythique de Pikes Peak il y a deux ans, avec le pilote Romain Dumas à son volant qui a réussi à pulvériser le record de l'épreuve avec cet inatteignable 7'57''148. Un succès célébré par les hommes de Wolfsburg, auquel nos collègues de Motor1.com Italie avaient pu participer (voir la vidéo ci-dessous). 

Prototype de course

Retour sur quelques-unes de ses caractéristiques de cette Volkswagen ID.R : un poids total de seulement 1100 kilogrammes, deux moteurs (un par essieu), 680 chevaux de puissance maximale combinés à une traction intégrale, un aérodynamisme hyper travaillé... Autant d'éléments qui lui ont permis de gagner la course américaine. Mais pas seulement : l'ID.R a en effet, au fil des mois, fait le tour du monde, en subissant de nouveaux tests de vitesse, ce qui en fait un mythe moderne. Oui, mais comment se comporte-t-elle sur un circuit comme celui de Portimao ?

Une visite de l'Algarve

Nos confrères de Top Gear, notamment le fameux Chris Harris, ont pu tester le prototype piloté par Dumas. Après un tour complet au volant de l'ID.R, dont l'accélération, la traction en sortie de virage et les forces G semblent proprement impressionnantes, on comprend que Chris Harris en redemande, et veuille se comparer à l'une des références en matière d'accélération : la McLaren 720S.

Bref rappel des forces en présence : la supercar britannique, thermique évidemment, et non électrique, ne pèse que 1283 kg, et peut compter sur son V8 de 4 litres pour développer 720 ch. De quoi lui permettre d'atteindre 340 km/h, accélérer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes, de 0 à 200 km/h en 7,8 secondes... Bref, une référence en drag race

Match inégal

Évidemment, dans ce défi d'accélération, le couple immédiat de l'électrique ne laisse aucune échappatoire à la pauvre McLaren. D'autre part, c'est un défi perdu d'avance pour diverses raisons : l'I.D R est une voiture née sans limites en termes d'aérodynamique et de poids minimum, c'est un prototype, tandis que la McLaren 720S est une voiture de série, une supercar de route. Un match inégal donc, qui tourne en une fraction de seconde en faveur de l'Allemande, qui n'a d'autre vocation, non pas de dénaturer la performance de la McLaren en terme d'accélération, dont on sait qu'elle est l'une des références actuelles, mais d'offrir un point de comparaison pour mieux se rendre compte de la brutalité de l'ID.R ! 

Galerie: Volkswagen I.D. R sur le Nürburgring Nordschleife