L'Allemagne est en tête, suivi de près par les Pays-Bas.

L'année dernière, en France, le marché des véhicules électriques neufs et d'occasion a augmenté. Un phénomène plus que logique au vu de la transition énergétique amorcée par le législateur. Selon les chiffres communiqués par l'ACEA (l’association des constructeurs européens), l'électrique a progressé sur l'ensemble de l'année écoulée avec près de 360'000 véhicules immatriculés. Qui est donc le pays champion en Europe en matière de ventes de voitures électriques ? Contrairement aux années précédentes, ce n'est plus la Norvège (même s'il reste le pays où le mix électrique est le plus fort), mais c'est l'Allemagne qui caracole en tête en 2019.

Un trio de tête en grande forme

Avec 63'491 unités immatriculées et une évolution de + 75 % par rapport à 2018, l'Allemagne réalise une performance historique. Derrière, nous ne retrouvons toujours pas la Norvège mais les Pays-Bas, avec 62'056 immatriculations et une progression de + 158 % par rapport à l'année précédente. Ce record est à relativiser cela dit puisque l'arrêt de certaines aides fiscales au 1er janvier 2020 a permis de booster les ventes d'électriques à la fin de l'année. La Norvège termine en troisième position avec 60'345 immatriculations et une progression de + 31 %.

La France fait également partie des bons élèves l'année dernière avec une belle quatrième place. Néanmoins, l'Hexagone est encore bien loin des chiffres de ventes affichés par le trio de tête. Avec 42'764 immatriculations enregistrées sur 2019, la hausse est plutôt modérée avec un + 38 % par rapport à 2018. Elle devance le Royaume-Uni qui boucle l'année avec un total de 37'850 immatriculations et un + 144 % par rapport à 2018.

Bilan mitigé pour l'hybride rechargeable

Le bilan est un peu plus mitigé pour les voitures hybrides rechargeables. Sur l'ensemble du marché européen, les ventes ont progressé de 7 %. Là encore, c'est l'Allemagne qui est en tête avec 45'348 unités écoulées (+ 44 % par rapport à 2018), ce qui représente près d'un quart des 198'853 immatriculations enregistrées sur le Vieux Continent en 2019.

En seconde position, le Royaume-Uni cumule 34'984 immatriculations (- 21 %) tandis que la Suède complète le podium avec 24'810 unités, soit une progression de + 13 %. La France, comme pour l'électrique, reste cantonnée à la quatrième position du classement européen avec 18'592 unités vendues, soit une évolution de + 28 %.

Le diesel recul, l'essence accélère encore

Au total, en confondant véhicules électriques et hybrides rechargeables, 558'586 voitures ont été immatriculées en 2019, soit une hausse significative de 45 % par rapport à 2018. En tout et pour tout, les véhicules électrifiés ont représenté 3,6 % de parts de marché sur les 15,6 millions de véhicules particuliers immatriculés en Europe en 2019.

Dans le détail, les voitures électriques représentent 2,3 % de parts de marché tandis que les hybrides rechargeables s'octroient 1,3 %. Dans le même temps, nous pouvons aussi noter un recul significatif du diesel en 2019 avec une baisse de 14 % et 4,75 millions d'immatriculations. L'essence progresse de 5 % et occupe toujours 60 % de parts de marché.