Malgré l'augmentation annoncée, les entreprises qui ont fondé la joint-venture vont maintenir des tarifs favorables.

Vous n'êtes sûrement pas passé à côté de ce petit raté en communication de la part de Ionity il y a quelques jours concernant sa nouvelle politique tarifaire. En effet, l'entreprise spécialisée dans la recharge rapide annonçait ses nouveaux prix pour recharger sur leur station, et cela coûte désormais 0,79 euro par kWh, soit le double du prix pratiqué par d'autres acteurs du secteur, à commencer par Tesla qui facture son kWh 0,24 euro. Mais, parce qu'il y a un mais, d'où l'erreur de communication de Ionity, c'est que les marques faisant parties du consortium ayant fondé Ionity et investissant donc de l'argent, ne sont pas concernées par cette nouvelle politique tarifaire. Les prix varient en fonction des marques mais, globalement, au vu des premiers tarifs communiqués par les constructeurs concernés, ceux-ci restent assez avantageux.

BMW, Daimler, Ford, Audi, Volkswagen, Porsche, Kia et Hyundai vont ainsi faire bénéficier à leur client de tarifs spéciaux pour recharger leur voiture sur le réseau Ionity. Des tarifs qui s'appliqueront au niveau européen. Certains constructeurs comme Porsche, Mercedes ou encore Audi ont déjà officialisé leur politique tarifaire concernant Ionity, d'autres travaillent encore à ce sujet. C'est le cas par exemple de Kia, Hyundai ou encore Ford, contacté par nos soins à ce sujet, mais qui n'ont pas encore de tarifs à nous communiquer. Ces derniers précisent toutefois que leurs clients auront le droit à des prix préférentiels. Nous tiendrons cet article à jour au moment où les autres constructeurs du consortium annonceront leur politique tarifaire.

IONITY fast charging station

Mercedes-Benz

Mercedes a été l'un des premiers constructeurs à éteindre l'incendie en dévoilant rapidement les prix pour ses clients. Même si la gamme compte actuellement uniquement l'EQC en guise de voiture 100 % électrique, le catalogue devrait rapidement s'étoffer. De ce fait, pour les clients abonnés au service "Mercedes Charge Me", le prix du kWh sur une borne Ionity sera de 0,29 euro du kWh.

Si nous prenons l'exemple d'un Mercedes EQC qui possède une batterie de 80 kWh, un plein complet vous coûtera environ 20 euros sur une borne Ionity. Tout dépendra de votre niveau de batterie et si vous choisissez de recharger à fond. Si Mercedes n'appliquait pas de tarifs préférentiels, à 0,79 euro du kWh, le plein d'un EQC réclamerait environ 60 euros. Tout en sachant que la voiture revendique un peu plus de 200 kilomètres d'autonomie sur autoroute, ça aurait fait cher du kilomètre. Nous prenons volontairement l'exemple de l'autoroute puisque les bornes Ionity se trouvent principalement sur ces axes.

Mercedes-Benz EQC

Audi

Audi a également annoncé ses tarifs pour Ionity, notamment pour les clients roulant en Audi e-tron. Avec la formule "Transit" du service d'abonnement "Audi e-tron Charging Service", qui revient à environ 17,95 euros par mois, les clients bénéficieront d'une réduction de 60 % sur le kWh. Cela nous donnera donc un prix de 0,31 euros du kWh. En revanche, pour ceux ayant sélectionné la formule "City" associée au service d'abonnement à 4,95 euros par mois, le prix sera de 0,79 euro du kWh.

Comme pour Mercedes, prenons l'exemple de l'Audi e-tron et sa batterie de 95 kWh. Sans la formule "Transit", un plein complet chez Ionity vous coûtera un peu plus de 70 euros. Avec le tarif préférentiel, cela vous coûtera un peu moins de 30 euros. Comme l'EQC, l'Audi e-tron ne revendique pas forcément beaucoup d'autonomie sur autoroute, un peu moins 250 kilomètres comme nous l'avons mesuré lors de notre essai.

IONITY fast charging station

Porsche

Porsche ne fait pas exception à la règle et annonce également des tarifs préférentiels pour ses clients Taycan, Le lancement de la Porsche Taycan repoussé de dix semaines. Chez Porsche, en prenant le "Porsche Charging Service", gratuit les deux premières années, vous bénéficiez d'un prix de 0,33 euros du kWh. De ce fait, le plein d'un Taycan Turbo S et sa batterie de 93,4 kWh vous coûtera environ 30 euros.

Nous n'avons pas encore essayé la Porsche Taycan, mais le simulateur d'autonomie disponible sur le site Porsche nous indique que la voiture revendique un peu plus de 300 kilomètres. Avec le tarif normal, le plein d'un Taycan Turbo S vous coûterait environ 70 euros, comme l'Audi e-tron.

2020 Porsche Taycan

Pourquoi une telle augmentation ?

C'est la question que nous pourrions nous poser, surtout que le législateur encourage très clairement à se tourner vers ce type d'énergie. En réalité, nous pensons que le consortium souhaite "fermer" en quelque sorte son réseau pour inciter les constructeurs qui ne sont pas encore membres à les rejoindre. Le groupe PSA, Renault ou encore Jaguar sont notamment visés, eux qui ne font pas partis du consortium, et qui n'investissent donc pas, mais qui pouvaient faire profiter à leur client du réseau de recharge Ionity au même prix que ceux roulants avec des véhicules membres de la joint-venture.

Effectivement, certains constructeurs pourraient être amenés à y réfléchir, notamment Jaguar pour qui les clients qui auront besoin de faire le plein de leur I-Pace sur autoroute devront débourser 0,79 euro du kWh, et donc environ 70 euros pour faire le plein complet de la batterie de 90 kWh. Du côté de PSA, le groupe juge qu'au vu des nouvelles nomenclatures imposées par le législateur, c'est à ce dernier de mettre tout en œuvre pour déployer un réseau de recharge, et non aux constructeurs, des constructeurs déjà assez occupés par la mutation de leur gamme en version l'hybride et 100 % électrique.

Pendant ce temps, le réseau se développe

Il y a un peu plus d'un mois, Ionity ouvrait également sa quarantième station de recharge en France. D'ici la fin de l'année, le consortium a pour objectif de disposer de 400 stations partout en Europe. Pour le moment, environ 200 stations sont en service sur le Vieux Continent, 200 autres devraient donc ouvrir d'ici la fin de l'année.

À termes, ces bornes devraient pouvoir délivrer jusqu'à 350 kW. Elles sont équipées du standard européen en matière de prise de recharge, à savoir le CCS, qui est maintenant accessible pour pratiquement tous les modèles électriques, y compris la Tesla Model 3. Seules quelques modèles japonais font encore de la résistance, à l'image de la nouvelle et des anciennes Nissan Leaf, encore dotées d'une prise CHAdeMO, ou encore des Citroën C-Zero et Peugeot iOn, toutes les deux basées sur la Mitsubishi i-MiEV.

Galerie: Bornes de recharge Ionity