Les Pays-Bas, la Norvège et le Royaume-Uni occupent les trois premières places. La France est loin derrière.

Comme chaque année, LeasePlan étudie la maturité des différents pays européen concernant la mobilité électrique. Ainsi, l'étude permet de dresser une liste précise des pays les mieux préparés au déploiement de la voiture électrique. 22 pays européens ont ainsi été étudiés sous quatre critères : les immatriculations, les infrastructures de recharge, les aides gouvernementales concernant l'acquisition d'une voiture électrique et les commandes reçues par le loueur. Par rapport à 2018, la grande majorité des pays ont amélioré leur score, notamment grâce à l'introduction de nouvelles aides gouvernementales.

Un solide trio de tête

En tête de ce classement, nous retrouvons donc les Pays-Bas à la première position, avec la Norvège, et le Royaume-Uni juste derrière qui complète ce podium. L'an dernier, si la Norvège était en tête, elle arrive désormais à égalité avec les Pays-Bas. Les deux pays se distinguent notamment par la maturité de leur marché et leur mix de ventes de véhicules électriques au sein de leur marché respectif, un mix qui est l'un des plus élevé en Europe. Les deux pays se distinguent également par leur réseau de recharge, très dense pour le nombre de voitures électrifiées en circulation. Le Royaume-Uni fait un bon de cinq points par rapport à 2018, notamment grâce à l'arrivée de nouvelles aides gouvernementales plutôt avantageuses.

La France en milieu de tableau

La France est très loin du wagon de tête, elle occupe plutôt le ventre mou du classement avec une petite treizième position, derrière le Portugal, la Belgique, la Finlande ou encore l'Irlande. À égalité avec le Danemark ou encore la Hongrie, la France totalise 22 points et n'évolue pas par rapport à l'an dernier. La meilleure note obtenue est celle concernant les aides gouvernementales, mais l'Hexagone est pénalisé par la faible maturité de son marché et son manque cruel d'infrastructures de recharge. L'Hexagone totalise un peu moins de 30'000 points de recharge à la fin de l'année 2019 (rappelons que l'objectif fixé est de 100'000 à la fin de l'année 2021), dont assez peu de points de recharge rapides, soit une moyenne de 0,44 pour 1000 habitants. Pour vous donner un petit ordre d'idée, les Pays-Bas, structurellement plus petit que la France, compte 42'000 points de charge, soit environ 2,33 pour 1000 habitants.