Les voitures électriques n'aiment ni le froid, ni le chaud.

L'autonomie d'une voiture électrique dépend de plusieurs facteurs. Il y a tout d'abord le style de conduite de la personne derrière le volant. Si elle a le pied lourd, la consommation en électricité est plus élevée, et donc, l'autonomie totale du véhicule est moindre. On peut également citer le type de trajet. En ville, les voitures à piles consomment moins d'énergie, en revanche, dès lors que l'on quitte le milieu urbain, leur consommation croît avec la vitesse. Les deux facteurs que nous venons de citer s'appliquent également aux véhicules à combustion.

Mais pour les véhicules électriques, il y a un autre facteur, la température extérieure, qui influe aussi sur la distance que vous pourrez parcourir à bord de votre véhicule électrique (c'est aussi vrai pour les véhicules thermiques mais l'impact est moins important).

Une batterie sensible au froid et au chaud

Comme vous l'avez appris lors de votre cours de chimie, une batterie est constituée de deux électrodes formant les pôles positif et négatif. Les électrons circulent entre ces deux électrodes afin de générer du courant. Eh bien, il se trouve que ces électrons sont sensibles à la température. Qu'il fasse trop chaud ou trop froid, la circulation des électrons entre les électrodes ne se fait pas de manière optimale, ils sont plus lents dans leur déplacement, et donc, la batterie met plus de temps pour se recharger. De plus, en cas de chaleur extrême, le système de récupération d'énergie est désactivé. Résultat des courses, avec une recharge plus lente et une récupération en énergie inexistante, l'autonomie est directement impactée.

Alors oui, vous allez nous dire que les batteries sont normalement bien calorifugées et refroidies. C'est vrai, mais malgré ça, les batteries peuvent toujours avoir trop chaud, surtout lorsque vous branchez votre véhicule à une borne rapide. Selon les estimations, si la température extérieure est supérieure à 35° ou inférieur à -5°, alors la perte en autonomie est d'environ 15 % (cela dépend des modèles et de la température). 

Le chauffage et la climatisation sont les ennemies

Lorsque la température ambiante est d'un côté ou d'un autre (froid ou chaud), en temps qu'être humain normalement constitué, vous allez allumer votre chauffage s'il fait trop froid, ou votre climatisation s'il fait trop chaud. Dans le premier cas, les voitures électriques sont équipées de chauffage électrique qui va directement puiser son énergie dans la batterie du véhicule. C'est différent d'un véhicule à combustion, qui va récupérer une grande partie de la chaleur du moteur. En mettant le chauffage à son maximum, l'autonomie de votre véhicule peut être divisée par deux !

Dans le second cas, lorsque vous allumez la climatisation, que ce soit pour un véhicule thermique ou électrique, la consommation en énergie augmente. Toutefois, pour les véhicules à énergie fossile, le problème ne se pose pas car leur autonomie est supérieure et que pour faire le plein de carburant, il suffit de s'arrêter à une station-service pendant quelques petites minutes. Pour les véhicules électriques, la climatisation est problématique. Elle consomme entre 10 à 20 % de l'autonomie du véhicule.