Si elle n'aura visiblement pas le droit à une remplaçante, la BMW i3 devrait toutefois fêter ses dix ans de présence au sein du catalogue de la marque.

Apparue sur le marché de l'électrique en 2013, la BMW i3 fut, en quelque sorte, en avance sur son temps, au même titre qu'une Nissan Leaf ou qu'une Renault Zoé aujourd'hui. Si ces deux dernières ont été renouvelées récemment, du côté de Munich, les évolutions concernant l'i3 vont plutôt vers la continuité, jusqu'à la fin de carrière de la voiture. En effet, avec des cycles de vie d'environ sept ans, la BMW i3 devrait, logiquement, être remplacée l'année prochaine. Mais BMW a déjà fait savoir qu'il n'y aurait pas de remplaçante. Néanmoins, avec une conjoncture actuelle qui encourage clairement l'achat d'une voiture électrique, BMW pourrait prolonger la vie de son i3 et ainsi continuer à produire la voiture jusqu'en 2024 au sein de l'usine de Leipzig, en Allemagne.

Une nouvelle batterie à venir ?

Même si BMW a proposé plusieurs mises à jour durant la carrière de la voiture, il n'y a jamais vraiment eu de vrai restylage. Elle devrait une nouvelle fois jouer la carte de la continuité, tout en mettant à jour ses moteurs et ses batteries, notamment grâce à l'intronisation de nouveaux modèles électriques plus performants chez BMW, notamment les iX3, i4 et iNext. Pour rappel, la BMW i3 a subi une dernière mise à jour en 2019, avec une batterie de 42 kWh, permettant d'atteindre une autonomie de 300 kilomètres sous le cycle WLTP. D'ici 2021, l'arrivée d'une batterie de 50 kWh n'est pas à exclure. Elle permettrait de gagner encore environ 50 kilomètres d'autonomie. Sans compter que, d'ici là, les prix pourraient diminuer.

La BMW i3 enfin rentable pour BMW

"On ne peut pas arrêter une telle icône, pourquoi devrions-nous abandonner cette voiture qui est encore à jour", précise Oliver Zipse, le PDG de BMW, au Leipziger Volkszeitung. "L’i3 continuera d’être construite jusqu’en 2024", a également déclaré le porte-parole de BMW, Julian Friedrich. De plus, toujours selon les dires d'Oliver Zipse, la BMW i3 serait aujourd'hui rentable : "Les investissements ont été amortis, nous gagnons de l’argent avec chaque i3". Une bonne raison de continuer l'aventure ? À titre informatif, en France, depuis le début de l'année 2019, il s'est vendu 2471 voitures, soit 11,9 % de plus par rapport à la même période en 2018. Preuve en est que malgré sept ans de carrière, la petite i3 séduit encore et devrait séduire encore davantage si ses prix diminuent.

Galerie: 2018 BMW i3 et i3s