Après des débuts timides concernant l'électrique, tout devrait s'accélérer pour Citroën en 2020.

L'échéance des 95 g/km de CO2 approchant à grands pas, les constructeurs doivent impérativement électrifier leur gamme pour rentrer le plus rapidement dans les clous. Citroën, qui accuse un léger retard par rapport à Peugeot, DS ou même encore Opel, devrait accélérer d'ici 2020 avec la présentation ou la commercialisation de six nouveaux modèles électrifiés. C'est Linda Jackson, via un tweet envoyé il y a quelques heures, qui a confirmé ces informations et qui a même révélé le nouveau logo des futures Citroën électrifiées : "Depuis 100 ans, Citroën démocratise l’accès à l’automobile. En 2020, Citroën rendra les véhicules à faibles émissions accessibles à tous, avec six modèles électrifiés. Hâte de vous les présenter !".

Une nouvelle C4 électrique déjà confirmée

Si Citroën n'est pas non plus tout à fait novice en matière de voitures électriques, nous pouvons par exemple citer les C-Zéro, e-Mehari ou encore Berlingo électrique, nous ne pouvons pas vraiment dire que ces modèles aient connu un large succès. Mais quels seront les six modèles commercialisés ou présentés en 2020 ? Nous en connaissons déjà un puisqu'il a déjà été présenté, il s'agit du Citroën C5 Aircross dans sa version hybride rechargeable. Il sera accompagné cette même année par l'arrivée d'une nouvelle génération de C4, basée sur la plateforme CMP des Peugeot 208 et DS 3 Crossback, et elle aura bien évidemment le droit à une variante 100 % électrique dont l'autonomie devrait se situer aux alentours de 320 kilomètres avec une seule charge.

Les utilitaires en priorité

Les autres modèles seront des utilitaires puisque les Jumper et Jumpy passeront à l'électrique, tout comme la version SpaceTourer. Le Berlingo électrique devrait être présenté en 2020 pour une commercialisation qui devrait intervenir en 2021. Du côté des véhicules particuliers, Citroën est toujours bien embêté avec sa C3 et sa version Aircross, tout simplement parce que ces modèles reposent sur l'ancienne plateforme EMP2, qui ne peut pas recevoir de groupe motopropulseur électrifié. De ce fait, ces deux modèles, qui représentent le plus gros du volume pour la marque aux chevrons, devront attendre encore au moins quatre ans et leur prochaine génération avant d'avoir le droit à une version électrique, sauf revirement de situation.