Un nouveau contrat en Chine pour la marque !

L'actualité de BMW dans le milieu de l'automobile électrique est chargée en ce moment, puisque la marque de Munich a signé deux joint-ventures en Chine, la dernière étant une coentreprise avec le constructeur Great Wall pour le développement commun de technologies qui permettront à la firme allemande d'améliorer son rendement et de réduire ses coûts. Une autre coentreprise a été formée avec Brillance, et c'est un troisième contrat d'envergure que BMW vient de passer en Chine.

En effet, le constructeur a signé un accord à 540 millions d'euros sur cinq ans avec Ganfeng, qui garantira un approvisionnement en lithium durant cette période, afin de ne pas perdre en rythme de production au cas où le métal viendrait à manquer lors de la fabrication des batteries. Ce contrat, qui court de 2020 à 2024, assure 100 % des besoins de BMW en lithium, et ce même si le plan de doubler les ventes d'électrique se concrétise en 2021.

Andreas Wendt, directeur des achats de la marque, rappelle que celle-ci proposera 25 modèles électrifiés en 2023, et que "les besoins en lithium seront multipliés par sept d'ici à 2025". Le choix s'est porté sur Ganfeng car BMW, qui est engagée dans une course à l'automobile propre, assure vouloir "une extraction éthiquement responsable [qui] respectera les plus hauts standards de durabilité", ce que Ganfeng s'engage selon toute évidence à faire. Le géant chinois a notamment investi dans des mines australiennes et chinoises.

Pour BMW, qui a déjà la vieillissante i3 sur le marché, les prochains mois seront essentiels à son développement du secteur électrique, puisque trois modèles sont en cours de développement. Le iX3 sera un SUV électrique, et il sera accompagné de la berline i4 ainsi que du crossover iNext, qui devrait également incarner le futur du design de BMW. D'autres modèles suivront en 2021, que ce soit au niveau des SUV ou des berlines.