D'où l'importance de réduire les émissions...

Aux États-Unis, la pollution est devenu un facteur de mortalité plus important que les accidents de la route, selon une étude menée par le service d'analyses de données et de recherches Gavop. Les USA ne sont pas encore en train de réduire drastiquement leurs émissions polluantes, notamment dans les secteurs de l'industrie et de l'automobile, puisque ce dernier est le sujet d'un bras de fer entre l'administration Trump et certains États, dont la Californie.

"Le nombre de personnes aux États-Unis qui sont décédées en conséquence de la pollution est bien plus élevé que celui des victimes de la route", analyse l'étude. "Selon les données d'AirNow, 39 % de la population américaine vit dans des zones où l'air est dangereux. La Louisiane a été jugée comme l'État ayant la pire qualité d'air."

La santé à un prix très élevé

L'étude montre aussi que l'augmentation des taux de pollution au pays de l'Oncle Sam ont pour effet une augmentation des prix des assurances santé dans les régions les plus touchées par la pollution. En Louisiane, un État encore très industriel, on compte un écart important par rapport à la moyenne du prix des assurances santé du pays, déjà très élevées, puisqu'il n'y a pas de système de sécurité sociale dans le pays.

"De plus, l'assurance santé premium moyenne coûte 5926 dollars en Louisiane, soit environ 1000 dollars au-dessus de la moyenne nationale. Les citoyens du Tennessee ont payé l'assurance en moyenne la plus chère à 6318 dollars, ce qui est 1378 dollars plus cher que la moyenne nationale. Les niveaux de pollution en hausse et la menace du dérèglement climatique ont un impact sur le secteur de l'assurance."

Le pays essaie de sortir de l'industrie du charbon, qui est encore la principale source d'énergie, mais la bonne nouvelle à l'échelle mondiale est que l'électricité provenant du charbon devrait baisser de 3 % cette année, la plus grosse chute depuis 40 ans d'après un rapport du centre en charge des recherches sur les énergies et la propreté de l'air.