Les voitures électriques de plus de 45'000 euros n'auront plus le droit au bonus maximum de 6000 euros. Celles au-dessus de 60'000 euros seront totalement exemptées de bonus.

Nouveau casse-tête à venir pour les constructeurs automobiles ? Probablement, même si celui-ci reste relativement simple par rapport aux changements liés à la prime à la conversion ou encore les prochains barèmes de bonus/malus prévus pour l'année prochaine. Le gouvernement prévoit de revoir quelques points concernant le bonus écologique pour le 1er janvier prochain. Si, jusqu'ici, il s'établit à 6000 euros pour l'achat de n'importe quelle voiture neuve 100 % électrique, ce ne sera certainement bientôt plus le cas. En effet, le bonus devrait être divisé par deux pour toutes les voitures dépassant le seuil des 45'000 euros. Pire encore, pour celles dépassant les 60'000 euros, il ne devrait plus y avoir de bonus écologique. Pour les constructeurs qui ont établi leurs catalogues et leurs prix en fonction de ce bonus, c'est un nouveau problème à résoudre.

Quelles voitures ne sont plus concernées par le bonus ?

Bien évidemment, ce sont les constructeurs premium les premiers impactés. De ce fait, la nouvelle Porsche Taycan, dans toutes ses versions, n'est pas concernée puisque le prix de départ est de l'ordre de 108'632 euros dans sa version 4S, sans options. Les Mercedes EQC (à partir de 79'249 euros) et Audi e-tron (à partir de 83'880 euros) sont aussi exclus de la liste. Même si nous ne connaissons pas encore ses tarifs, l'Audi e-tron Sportback ne sera pas concerné par le bonus. Du côté de chez Tesla, une Model 3 Performance avec l'option "Capacité de conduite entièrement autonome" (65'190 €) et toutes les versions de Model S et de Model X ne seront plus concernées. Il en va de même pour la Jaguar I-Pace (à partir de 79'990 euros) ou encore pour la nouvelle Ford Mustang Mach-E dans ses versions AWD Extended (à partir de 65'500 euros) et GT. D'autres versions pourront aussi être concernées en fonction des options sélectionnées, notamment la version AWD Standard qui flirte avec la barre des 60'000 euros.

Quelles voitures voient leur bonus divisé par deux ?

Celles qui s'affichent entre 45'000 et 59'999 euros sont assez nombreuses, et cela dépendra souvent des options choisies. Par exemple, pour une BMW i3s, il faut compter au minimum 43'550 euros. Le bonus de 6000 euros s'appliquera donc en 2020. Si vous lui ajouté, par exemple, le toit ouvrant et quelques options supplémentaires, vous dépasserez le seuil des 45'000 euros et votre bonus passera de 6000 à 3000 euros. Les constructeurs réajusteront néanmoins peut-être leurs tarifs en fonction de ce nouveau barème d'ici là. Est concerné également le DS 3 Crossback E-Tense selon son niveau de finition, la Ford Mustang Mach-E, la Hyundai Kona electric en finition Executive et avec la batterie de 64 kWh ou encore le Kia e-Niro suivant son niveau de finition. Il reste encore pas mal d'inconnus puisque nous ne disposons pas de tous les prix, notamment ceux du Volvo XC40 Recharge ou encore ceux de la Volkswagen ID.3 selon sa batterie et son niveau de finition.

Les voitures qui conservent leur 6000 euros de bonus

Pas mal de voitures conserveront néanmoins leur bonus écologique de 6000 euros en 2020. Peugeot e-208, DS 3 Crossback E-Tense (selon finitions), Nissan Leaf, Honda e, Hyundai Ioniq electric, Kia e-Soul, Mini Cooper SE, Opel Corsa-e, Renault Twizy, Renault Zoé, Smart EQ fortwo et forfour, Tesla Model 3 Autonomie Standard Plus, Volkswagen ID.3 (selon finitions), Citroën C-Zéro, BMW i3 ou encore la future Mazda MX-30. Vous pouvez d'ailleurs prendre connaissance de toutes les voitures électriques vendues en France grâce à notre guide d'achat que nous mettons à jour régulièrement.

Galerie: Essai Tesla Model 3 Performance (2019)