Herbert Diess, le patron du groupe Volkswagen, ne tarit pas d'éloges concernant la plateforme MEB et les économies réalisées grâce à elle.

Nombreux sont les constructeurs automobiles à commercialiser désormais un ou plusieurs modèles électriques. Tous cherchent évidemment à rentabiliser au plus vite les lourds investissements qui ont servi à développer de tels modèles, et cela passe bien évidemment par des économies d'échelle, par une démocratisation de la technologie mais aussi par un partage de certains composants. C'est le cas par exemple avec la plateforme modulaire MEB du groupe Volkswagen, qui vient de faire son apparition sur la nouvelle ID.3. D'ailleurs, cette plateforme présente un avantage de taille, comme le révèle le patron du groupe Volkswagen, Herbert Diess, à l'agence de presse Reuters.

Une plateforme et une usine dédiée

Selon le principal intéressé, la plateforme modulaire MEB permet de réduire à hauteur de 40 % les coûts de production de la nouvelle ID.3 par rapport à la Volkswagen e-Golf : "Si vous vous concentrez uniquement sur une plateforme électrique, au total, cela représente une réduction de 40 % par rapport à l'ancienne Golf électrique. La plupart des économies proviennent des cellules et du système de batterie. Environ 5 à 10 % proviennent directement de l’affectation d’une usine entièrement dédiée aux véhicules électriques". La e-Golf ne disposait pas d'une plateforme qui lui était spécifiquement dédiée. Elle devait être ainsi modifiée par rapport au modèle thermique qu'elle prenait pour base, ce qui augmente donc logiquement largement les coûts.

Moins coûteuse à fabriquer donc moins chère

Pour rappel, la Volkswagen ID.3 a été présentée à l'occasion de la dernière édition du Salon de Francfort. Promise à partir de 30'000 euros pour ses versions les plus avantageuses financièrement parlant, l'ID.3 est, de quelques milliers d'euros, moins onéreuse à l'achat qu'une e-Golf au moment de sa sortie. Reste à voir si la dotation d'équipements entre une ancienne e-Golf et une nouvelle ID.3 d'entrée de gamme sera similaire. Les premières livraisons de la Volkswagen ID.3 vont débuter l'an prochain, à des dates qui ne sont pas encore précisément définies. Espérons que Volkswagen ne rencontre pas de soucis concernant la production, comme c'est actuellement le cas de Porsche. Les débuts de l'industrialisation des modèles électriques sont, en général, toujours semés d'embûches.

Galerie: Volkswagen ID.3 1ST (2019)