Qui de Volkswagen ou de Renault sortira la première voiture 100 % électrique à moins de 20'000 euros, hors bonus écologique ?

La voiture électrique commence doucement mais sûrement à s'immiscer au sein des catalogues des constructeurs. Peugeot e-208, Renault Zoé, Nissan Leaf, Tesla Model 3, Audi e-tron... Les modèles se multiplient mais il reste toutefois quelques barrières avant de franchir le pas et délaisser sa voiture thermique pour une électrique. Il y a deux raisons principales : le réseau de recharge encore peu étendu et les prix. En effet, aujourd'hui, une voiture électrique s'affiche, au prix catalogue, à plus de 30'000 euros dans le meilleur des cas. À cela il faut bien évidemment déduire, en France, le bonus écologique de 6000 euros, mais la facture reste toujours plus salée qu'une voiture thermique à niveau d'équipements équivalent.

Pas avant 2023

Si nous en sommes encore aux prémisses de la voiture électrique, les constructeurs travaillent déjà sur les versions de demain, et cela passera évidemment par des modèles moins onéreux grâce à l'utilisation de technologies performantes mais aussi moins coûteuses. Renault a déjà communiqué sur le fait qu'ils travaillaient sur une voiture électrique plus accessible, Volkswagen confirme également se pencher sur le sujet. Cela dit, il va falloir être un peu patient puisque la voiture électrique sous la barre des 20'000 euros, hors bonus écologique, ce n'est pas pour tout de suite selon Herbert Diess, le patron du groupe Volkswagen. En effet, du côté de Wolfsburg, on table plutôt sur une arrivée en 2023, mais on promet surtout autonomie intéressante pour séduire le plus grand nombre.

Une gamme déjà bien garnie d'ici 2023

2023, ce sera aussi l'occasion de faire le premier bilan pour Volkswagen, qui aura déjà une belle gamme de modèles électriques. En effet, la nouvelle ID.3 sera, déjà, à la moitié de sa vie, tandis que l'ID.4 et certainement d'autres modèles garniront déjà le catalogue. La voiture électrique à moins de 20'000 euros chez Volkswagen devrait reposer sur la plateforme modulaire de l'ID.3, tout en ayant le gabarit compact d'une Polo. Une recette intéressante qui devrait sans nul doute séduire de nombreux clients, notamment ceux n'ayant pas forcément plus de 30'000 euros à mettre dans une voiture.