L'objectif des 400 stations installées en Europe d'ici la fin de l'année 2020 devrait être atteint.

Avec l'arrivée massive prévue de voitures électriques sur le marché, le réseau de recharge doit évidemment se déployer rapidement pour pouvoir faire face à cet afflux sans précédent. Aujourd'hui, pas mal de points de charge de faible puissance sont disponibles, notamment en milieu urbain, mais les bornes ultra-rapides restent encore "rares", dans le sens où il faut parfois faire pas mal de kilomètres pour pouvoir se ravitailler. Si Tesla a globalement conquis toute la France et l'Europe avec ses Superchargeurs, Ionity espère suivre la même voie et même dépasser Tesla avec un réseau de charge encore plus étoffé. Pour rappel, Ionity est un consortium entre BMW, Daimler, Ford, Volkswagen, Hyundai et Kia pour le développement d'un réseau de charge standardisé sur l'ensemble du Vieux Continent. L'objectif à la fin de l'année 2020 est d'arriver à 400 stations réparties en Europe.

De nouvelles bornes et une nouvelle facturation

Cela semble en bonne voie puisque Ionity vient d'annoncer que le cap des 150 stations de recharge en service venait d'être dépassé en ce mois d'octobre 2019. Nous concernant, 20 stations sont en service en France, sept en Suisse et quatre en Belgique. Onze autres stations sont actuellement en cours de construction en France. Elles seront notamment équipées de nouvelles bornes dévoilées à l'occasion de la dernière édition du Salon de Francfort. Leur puissance maximale est toujours de 350 kW en courant continu grâce à un câble Combo CCS, le standard européen pour la majorité des voitures électriques, même pour la Model 3 qui, en Europe, est vendue avec ce type de prise. Concernant le prix unitaire de huit euros facturé à chaque début de charge, celui-ci devrait prochainement être remplacé par une facturation au kWh.