Pas d'intoxication à l'eau ni à l'oxygène pour la sportive !

Avant d'aller plus loin, nous sommes obligés de préciser que vous ne devriez pas essayer ça à la maison. Nous disons cela parce qu'il y a très peu de Hyundai Nexo dans le monde, comparé aux  millions de véhicules standard équipés de moteurs à combustion interne. Et que cette vidéo nous montre un SUV qui rejette ses gaz d'échappement dans une bulle géante dans laquelle une personne court sur un tapis roulant. Donc en se basant seulement sur ce qu'on voit, ce genre de chose vous intoxiquera de manière rapide.

Mais pourquoi donc l'athlète de cette vidéo publiée par Hyundai ne devient-il pas bleue par manque d'oxygène ? Car au contraire, elle respire beaucoup d'oxygène dans cette petite bulle. En fait, elle reçoit de l'oxygène purifié qui est probablement plus propre que l'air que vous respirez en ce moment. Le véhicule relié à la bulle est en effet un Hyundai Nexo, qui est alimenté par des piles à hydrogène. Et non un SUV à essence ou diesel.

Pour faire rapide, le Nexo décompose l'hydrogène pour produire de l'électricité pour son moteur électrique qui se trouve à l'avant. Un processus qui recrache de la vapeur d'eau. Mais le Nexo purifie également l'air. Deux choses donc dont le corps humain a plus que tout autre besoin. Et comme la sportive qui tente l'expérience dans la bulle n'est autre que la nageuse et championne olympique espagnole Mireia Belmonte, on peut supposer qu'elle sait une chose ou deux sur la santé.

Galerie: 2019 Hyundai Nexo premier essai

Cette démonstration illustre évidemment les avantages des véhicules fonctionnant à l'hydrogène, qui peuvent produire de l'électricité alimenter une voiture en se passant de grosses et lourdes batteries. Les piles à hydrogène peuvent également être rechargées en quelques minutes, un peu comme les voitures thermiques, et l'autonomie est bien supérieure à celle des voitures électriques à batterie. Pourquoi, alors, l'hydrogène n'a-t-il pas décollé de la même manière que ces derniers ? Aussi bien pour des questions de structures encore inexistantes pour faire le plein en hydrogène, que pour des coûts de production et donc d'achat. Mais certains voient déjà la tendance s'inverser dans les décennies à venir au profit de l'hydrogène... Seul l'avenir nous le dira !