Entre l'hybridation rechargeable et le tout électrique, Audi accélère la transition vers l'électrification.

On le sait, Audi a débuté une transition vers l'électrification de sa gamme. Et sans doute un peu affaibli (dans l'image au moins, pas forcément dans les ventes) par le scandale du dieselgate, il a décidé de mettre le paquet niveau communication. Ce pourquoi nous avons été invités il y a quelques jours à la fois à tester les nouveaux modèles hybrides rechargeables, les A7 55 TFSI e et Q5 55 TFSI e et les A8 60 TFSI e et Q7 60 TFSI e. Mais également à découvrir la stratégie à venir pour que petit à petit tous les modèles ou presque s'électrifient, partiellement ou totalement !

Et pour mieux comprendre tout ça, Audi nous a présenté en détail chacune des 4 plateformes de la marque, parfois partagées dans le groupe VAG, permettant de développer de nombreux modèles électrifiés, et couvrir les différents segments automobiles de la manière la plus large.

Plateforme MEB : le couteau-suisse de la gamme électrique

Audis quatre plates-formes électriques: Q4 e-tron (MEB)
Q4 e-tron : des dimensions de Q3 à l'extérieur, et de Q5 à l'intérieur.

Pour cette plateforme MEB, Audi reprend ici l'exemple de la plateforme MQB que l'on trouve sur de nombreux modèles thermiques du Groupe VAG pour le transposer aux exigences de modèles électriques. On a déjà pu voir un futur modèle qui se basera sur cette MEB, qui n'est autre que l'Audi Q4 e-tron Concept, qui entrera en production dès 2021. Un SUV compact dont on nous précise qu'il est grand à l'extérieur comme un Q3, mais dont l'espace intérieur lui est de la taille de celui d'un Q5, la configuration électrique sans moteur à l'avant et avec des batteries en dessous permettant d'agrandir l'habitacle. Pour rappel, VW avait déjà parlé d'un exemple similaire avec l'ID.3, de la taille d'une Golf mais avec l'intérieur d'une Passat.

Contrairement aux véhicules MQB, les voitures MEB sont équipées de série d'une propulsion, avec quatre roues motrices en option. Quand quattro, un moteur asynchrone (particulièrement efficace) est utilisé à l'avant et un moteur synchrone (particulièrement puissante) à aimant permanent (PSM) à l'arrière. La capacité de charge maximale doit être de 125 kW.

L'un des points forts du MEB avancé par Audi est son évolutivité. Par exemple, la taille des batteries peut être facilement modifiée :

Audis dispose de quatre plates-formes électriques: MEB
MEB en propulsion, avec petite batterie.
Audis dispose de quatre plates-formes électriques: MEB
MEB à deux moteurs, quatre roues motrices, et grosse batterie.

D'autres modèles Audi basés sur la plateforme MEB suivront, que ce soit sur le segment des compactes et moyennes, des berlines et des SUV. La MEB sera également utilisé par VW, Seat et Skoda, y compris sur des petites voitures ainsi que pour d'autres constructeurs comme Ford grâce à un partenariat.

 

Plateforme MLB Evo : transition assurée

Audi e-tron 50 quattro
L'Audi e-tron repose sur la plateforme MLB Evo.
Teaser Audi e-tron Sportback
L'e-tron Sportback repose sur la plateforme de l'e-tron.

Lancée à l'automne 2018, l'Audi e-tron est basée sur cette plateforme MLB Evo, une grosse évolution de la MLB, qui permet d'assurer la transition. C'est cette même plateforme qui sera utilisée pour le prochain e-tron Sportback qui sera bientôt lancé sous forme de SUV coupé. Et il n'y aura probablement pas beaucoup d'autres modèles sur la MLB Evo, étant donné qu'une plateforme dédiée à l'électrique sera introduite à l'avenir pour ce segment, à savoir les PPE.

Plateforme PPE : une future A5 e-tron ?

Les quatre plates-formes électriques d'Audi: PPE
Premier exemple de modèle sur plateforme PPE. Une A5 e-tron ?

PPE, pour Premium Platform Electric. Cette nouvelle plateforme reprend la fonction de la MLB, c'est-à-dire que les voitures de la classe moyenne à la classe supérieure s'en inspireront, notamment les Audi et Porsche, les deux marques ayant collaboré sur le projet. La plateforme PPE, entièrement modulaire, a été pensée pour pouvoir à la fois servir des berlines et des breaks ("véhicules à plancher plat") mais aussi des SUV ("véhicules à plancher haut"). Pour cela, l'empattement et la largeur de voie sont variables, permettant de faire rentrer plus ou moins de batteries selon les besoins du véhicule. Comme pour la MEB, la plateforme est de base en propulsion, avec possibilité d'un deuxième moteur électrique en option et donc de bénéficier de quatre roues motrices. 

Lors de notre visite, Audi nous a présenté un prototype surprise, et qu'il ne nous a pas été permis de prendre en photo, basé sur cette plateforme PPE. S'il s'agissait d'une maquette, la voiture prenait les lignes et dimensions d'une A5, donc façon berline coupé. Esthétiquement, elle reprenait des feux avant façon A7 et des feux arrière façon e-tron GT. La calandre inversée était presque pleine, et les rétroviseurs reprenaient les caméras du SUV e-tron. Une future A4 ou A5 e-tron ?

Les quatre plates-formes électriques d'Audi: PPE
Il faudra attendre "le début de la prochaine décennie" pour voir ce modèle PPE.

Pour en revenir à la plateforme, comme pour le concept Audi e-tron GT, le niveau de voltage est de 800 volts ; associé à une gestion thermique très efficace, il permet une puissance de charge élevée de 350 kW. La production de la première voiture PPE doit commencer "dans la prochaine décennie". 

Plateforme J1 : luxe et performance

Audis quatre plates-formes électriques: e-tron GT (J1)
L'Audi e-tron GT partage sa plateforme J1 avec la Porsche Taycan.

Dernière plateforme, et pas des moindres, puisque c'est elle qui est dédiée aux voitures de sport électriques. Utilisée par Audi et Porsche, c'est elle que l'on trouve dans la Porsche Taycan. Et prochainemeny sur la version de série de l'Audi e-tron GT Concept, prévue pour fin 2020. Comme chacun le sait, la plateforme utilise la technologie 800 volts et permet ainsi des performances de charge très élevées.

Une autre particularité est la boîte de vitesses à deux rapports sur l'essieu arrière, qui assure un démarrage rapide et efficace à grande vitesse. Les ingénieurs ont imaginé ce que l'on pourrait appeler un "garage à pieds" afin d'obtenir une hauteur totale basse, et un centre de gravité bas. Et ce malgré la batterie d'environ dix centimètres de haut dans le plancher du véhicule, sans que les passagers arrière ne retrouvent les genoux près de leurs oreilles : il s'agit de cavités creusées dans le volume de la batterie pour les pieds des passagers arrière. Ce qui est compensé sous l'assise de la banquette par des une épaisseurs de batteries en hausse.

Audis quatre plates-formes électriques: e-tron GT (J1)
Exemple des "garages à pieds" avec épaisseur de batterie moindre à l'arrière. Et plus d'épaisseur sous l'assise.

Décarbonisation de toute la production

Parallèlement au développement de ses modèles électriques, Audi souhaite rendre toute la chaîne de production de ses voitures plus vertueuse. Et donc de décarboner (rendre neutre en CO2) tout le cycle de vie de ses modèles, depuis l'extraction des matières premières jusqu'au recyclage et à la conversion en énergies renouvelables en passant par la production et l'utilisation. L'objectif à suivre étant de réduire ses émissions de CO2 de 30 % d'ici 2025. Et à plus long terme, d'ici 2050, Audi veut être neutre en CO2 sur tous ses sites dans le monde.

Galerie: Plateformes électriques d'Audi