Encore des prototypes "beta", mais plus puissants.

Alors que l'on parle beaucoup en ce moment des performances des berlines sur circuit, Tesla Model S et Porsche Taycan pour ne pas les citer, il se pourrait que le monde de la performance électrique passe prochainement du circuit aux pistes en terre. En effet, les Bollinger B1 et B2 sont dans les starting-blocks. Enfin du moins dans leurs versions "bêta".

Ça fait maintenant presque deux ans qu'on a vu le SUV tout carré Bollinger B1 pour la première fois. La B2, sa déclinaison pick-up, presque un an. Mais ces prototypes bêta, s'ils conservent les formes typiques des modèles, font évoluer leurs spécifications mécaniques.

Prototypes Bollinger B1, B2 Beta

Quand le Bollinger B1 annonçait a ses débuts en 2017 365 chevaux et 640 Nm de couple, la compagnie nous parle désormais d'une version à deux moteurs de plus de 620 chevaux, et 500 Nm de couple. Pour autant, et bizarrement, le sprint jusqu'à 96 km/h reste inchangé en 4,5 secondes. La vitesse de pointe elle baisse de 204 km/h à 160 km/h. Et enfin la capacité de tractage augmente elle à 3400 kilos.

Ce qui ne change pas, ce sont les velléités de ces B1 et B2 au tout-terrai. Une boîte de transfer à deux vitesses est proposée sur les deux modèles, la hauteur de caisse est de 38 centimètres et le débattement des suspensions de plus de 24 centimètres. De quoi s'enfoncer profondément dans la campagne, sans risquer de se retrouver coincé. Sauf à ne plus avoir de batterie...

À ce propos, quand le B1 est arrivé en 2017, Bollinger parlait de batteries de 60 et 100 kWh. Avec une autonomie comprise entre 200 et 320 km. Mais depuis le B2, c'est une batterie de 120 kWh qui est désormais prévue. Mais plus de chiffres d'autonomie en revanche. On imagine qu'avec le poids de l'engin, c'est difficile à estimer. Plus de 4500 kilos chaque ! 

Côté tarifs non plus on n'en sait pas plus. Patience !

 

'

Galerie: Bollinger B1, B2 Beta Prototypes