Un nouveau SUV, des hybrides, des électriques... Maserati s'apprête à prendre un virage à 180 degrés.

Maserati et l'électrique, ça fait un petit moment que vous devez en entendre parler. En effet, la firme transalpine traverse aujourd'hui une période très creuse avec un Levante qui peine à se relancer en termes de ventes et une gamme vieillissante. Si les ventes ont de quoi inquiéter, l'avenir devrait pourtant s'éclaircir rapidement à en croire le nouveau plan produit très détaillé révélé par la marque. En effet, dans le cadre du plan d'investissement de cinq milliards de dollars réalisé par le groupe FCA, Maserati modernisera ses installations pour accueillir au sein de ses usines de nouveaux produits. Le premier modèle à venir sera une Ghibli, largement remaniée, et proposée avec un groupe motopropulseur hybride alliant moteur essence et moteur électrique. La voiture devrait bénéficier de technologies permettant une conduite autonome de niveau 3. Maserati dévoilera sa nouvelle Ghibli l'année prochaine, probablement à l'occasion du prochain Salon de Genève.

Une nouvelle sportive dans les cartons

Après la Ghibli, Maserati présentera enfin une nouvelle sportive, qui devrait reprendre le nom Alfieri, en référence au concept-car éponyme dévoilé en 2014. La voiture sera produite à Modène, où il y aura "d'importantes améliorations concernant la chaîne de production pour accueillir son nouveau groupe motopropulseur électrique". Outre la variante 100 % électrique, il y aura aussi des versions thermiques plus traditionnelles. L'Alfieri sera déclinée en version cabriolet en 2021. Peu de temps après, un nouveau SUV sera présenté. Il viendra s'installer sous le Levante hiérarchiquement parlant et bénéficiera de "technologies innovantes". Le "petit" SUV italien nécessitera un investissement d'environ 800 millions d'euros pour la construction d'une nouvelle ligne de production qui ouvrira ses portes au printemps prochain.

Un second souffle ?

Et après 2021 ? Ce sera au tour des Maserati GranTurismo et GranCabrio de revenir sur le devant de la scène avec une deuxième génération qui sera censée "annoncer l'ère de l'électrification pour Maserati". Un porte-parole de la marque a toutefois confirmé à nos confrères de chez Autocar que ces voitures seraient également disponibles avec des moteurs thermiques. Le duo de sportives italiennes nécessitera un investissement supplémentaire de 800 millions d'euros au sein du centre de production de Maserati, à Turin. En 2023, Maserati prévoit de s'attaquer à son Levante et à sa Quattroporte, sans que l'on sache encore à quelle sauce ils vont être mangés. Dans tous les cas, il semblerait que ça bouge enfin chez Maserati, et ce n'est pas franchement du luxe avec une gamme qui vieillit à vue d'œil et des ventes qui s'essoufflent un peu partout dans le monde.

'

Galerie: Maserati Alfieri Concept