Ce n'est pas une rumeur, puisque c'est Jaguar qui le dit.

L'I-Pace est le premier véhicule électrique de Jaguar. Le SUV se vend plutôt bien et le constructeur britannique a quelques idées en tête pour l'améliorer. On prétendait l'arrivée d'un Jaguar I-Pace SVR, eh bien, nous ne nous sommes pas trompés car le constructeur vient de le confirmer à demi-mot via l'intermédiaire de Michael van der Sande, le patron de la branche SVO (Special Vehicle Operations). 

Selon lui, le Jaguar I-Pace SVR sera commercialisé par la marque. C'est une quasi certitude, seul petit hic, le patron ne sait pas quand cela arrivera, il dit que le constructeur a d'autres projets plus urgents qui engendreront plus de volume et donc plus de profit.

Essai Jaguar I-Pace S
Jaguar I-Pace eTrophy live in Frankfurt

Pour booster le Jaguar I-Pace, les ingénieurs mettront en application le savoir accumulé grâce au Jaguar I-Pace eTrophy. Cette voiture de course court en championnat de Formule E et a permis aux techniciens d'apprendre beaucoup de choses sur la gestion des batteries et de la chaleur. Ils s'en serviront pour mettre au point la version route, I-Pace SVR, qui selon nous, ne verra pas la lumière du jour avant 2021.

L'I-Pace a remporté le titre de voiture européenne de l'année 2019. Cette voiture 100 % électrique a une batterie de 90 kWh et deux moteurs développant la bagatelle de 400 ch permettant au SUV d'accélérer de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Pour la version SVR, elle pourrait recevoir un troisième moteur, comme le fait Tesla avec la P100D+ Plaid, ou tout simplement, accroître la puissance de ses deux moteurs électriques. Les voitures du groupe JLR siglées SVR développent un peu moins de 600 ch, peut-être que la puissance de l'I-Pace SVR sera identique.

En plus d'améliorer les performances, Jaguar devra faire un travail sur les trains roulants afin que le comportement routier de leur véhicule soit encore plus prometteur. On pourrait aussi penser que le tarage des suspensions sera plus ferme et que les freins seront plus mordants. Reste à savoir si une voiture de sport électrique peut offrir une autonomie suffisante et convenable après plusieurs accélérations.

Source: Autocar

Galerie: 2018 - Jaguar I-Pace eTrophy