Leur nombre a augmenté de 20 % entre 2018 et 2019.

Pour que les véhicules électriques puissent se développer, il est impératif que les automobilistes ne se soucient plus de la panne sèche. Pour résoudre ce problème, l'industrie automobile doit encore améliorer l'autonomie des véhicules électriques et les autorités compétentes doivent multiplier le nombre de points de recharge. 

L'autonomie des batteries augmente au fur et à mesure des recherches et du développement. Alors qu'une Volkswagen e-Golf offrait une autonomie de 231 km en cycle WLTP, sa remplaçante - la Volkswagen ID.3 - peut en offrir jusqu'à 550 km. Ceci dit, il faut noter que les batteries de l'ID.3 ont une plus grande capacité que celles de l'e-Golf. Les acteurs automobiles travaillent aussi sur un nouveau type de batterie - les batteries à électrolyte solide - ont l'autonomie est nettement meilleure.

Encore trop peu de bornes de recharge rapide

Les points de recharge doivent eux aussi être en plus plus grand nombre pour que les automobilistes puissent recharger sans devoir faire plusieurs dizaines de kilomètres en espérant trouver une borne libre. En collaboration avec Gireve, l'Avere-France a comptabilisé le nombre de points de recharge disponibles en France. Au total, il en existe 27'661, soit un point de recharge pour neuf véhicules légers électrifiés.

Le nombre de points de recharge est en hausse de 20 % sur l'année 2019 par rapport à 2018. Avec les nouvelles dispositions du gouvernement pour financer les bornes de recharge, à l'avenir, il y aura encore plus de points de recharge en France

Hélas, les bornes de recharge rapide (entre 24 et 130 kW) sont encore peu nombreuses. On compte 2397 points de charge rapide, soit seulement 9 % des bornes disponibles. La majorité des automobilistes devront brancher leur véhicule dans l'un des 17'845 points de recharge accélérée. Ces bornes fournissent une puissance comprise en 14 et 22 KW, et permettent une recharge complète en plus d'une heure, ce qui est assez long...

'
Source: Avere-France