Il débutera à partir de 45'000 euros !

Après plusieurs teasers et une annonce officielle qui avait fait grand bruit lorsque son intérieur avait été dévoilé, le Byton M-Byte a officiellement été dévoilé. Premier modèle de la marque chinoise, il veut s'imposer sur le marché mondial en tant que SUV électrique vendu à un prix raisonnable, et le plan mondial a bien été confirmé par la marque au Salon de Francfort, où il a été révélé ce mardi.

Et la première nouvelle, c'est que Byton est allé au bout de son concept et a conservé l'imposant écran - que certains qualifieraient de ridicule - de 48 pouces, et qui s'étend sur toute la largeur de la planche de bord. Cela en fait officiellement le plus grand écran présent dans une voiture, et ce n'est même pas le seul qui soit installé à bord du modèle, puisqu'on retrouve un petit écran tactile sur le volant, ainsi qu'un écran sur la console centrale flottante entre les sièges. Le tout est évidemment axé autour de l'interaction, puisqu'il est possible de commander les différentes fonctions avec les gestes, la voix, ou les outils tactiles.

Byton M-Byte (2019)
Byton M-Byte (2019)
Byton M-Byte (2019)
Byton M-Byte (2019)
Byton M-Byte (2019)

L'écran principal, est donc un écran de 48 pouces légèrement incurvé qui offre trois zones distinctes, qui peuvent être contrôlées par deux tablettes. Le conducteur peut utiliser celle sur le volant pour personnaliser le véhicule et l'affichage, tandis que celle du passager, située entre les deux sièges, offre une expérience interactive et permet de contrôler l'affichage et les applications.

Un design extérieur réussi

Le Byton M-Byte a été créé pour être efficient aérodynamiquement, autant que peut l'être un SUV, et son design repose sur une ligne plongeante et un empattement long, qui lui permet d'être profilé. L'esthétique latéral est aidé par une arête partant de l'avant et descendant sur le passage de roue arrière, tandis que l'arrière est composé de deux lignes de feux qui entourent une partie carrossée sur laquelle se trouve le logo de la marque. On note une vitre arrière très inclinée, et réduite à sa plus simple expression.

La calandre avant n'est pas sans rappeler l'arrière, avec une partie carrossée où se trouve logo, prise entre une ligne grise sur laquelle a été écrit le nom de la marque en toute lettre, et une entrée d'air fine au-dessus du pare-chocs. La signature lumineuse est composée de deux optiques profilées, avec des phares diurnes en forme de virgule, et des phares au milieu. Des lignes lumineuses géométriques serviront à indiquer à indiquer le statut de charge, avant de pouvoir indiquer davantage de statuts lorsque le M-Byte recevra un système de conduite autonome.

Galerie: Byton M-Byte (2019)

Deux choix de moteur, deux capacités de batterie

Byton proposera deux choix de moteurs électriques, avec 272 chevaux en entrée de gamme, pour une autonomie de 360 km en cycle WLTP, tandis que la version 4 roues motrices, qui recevra une batterie de 95 kWh au lieu de celle de 72 kWh de l'entrée de gamme, développera 408 chevaux et proposera une autonomie de 435 kilomètres en cycle WLTP. Le M-Byte supportera la charge rapide à 150 kW, qui lui permettra d'atteindre 80 % de batterie en 35 minutes.

Le modèle est actuellement au stade du prototype de série et en essais, avec une centaine de véhicules déjà construits, et les crash-tests obligatoires ont été passés en Chine avec succès. Ils sont en cours en Amérique du Nord et à l'Euro NCAP, et les résultats sont globalement satisfaisants. La marque a par ailleurs équipé son écran de 48 pouces d'un revêtement anti-bris, qui permet aux occupants de ne pas recevoir d'éclats de verre en cas d'accident.

Le Byton M-Byte a déjà cumulé plus de 50'000 réservations dans le monde entier, dont une bonne partie en Europe, et les personnes ayant réservé le véhicule auront accès à une pré-commande qui permettra une livraison plus rapide. Le prix de départ du M-Byte sera de 45'000 euros hors taxes, mais aussi hors aides gouvernementales, en faisant le SUV électrique de ce gabarit le moins cher du marché. Il sera sur le marché chinois au premier semestre 2020 et devrait être commercialisé en Europe et Amérique du Nord en 2021.

'